Bonjour Invité

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« le: 24 juillet 2020 »
Contrairement à ce que j’avais prévu, je vais publier les derniers épisodes de ce récit ici. Vous pouvez encore lire le début sur Docti pendant quelques semaines.

Vingt-neuvième jour - 29 juin 2020

Patrice était entièrement remis de sa maladie, il avait subi beaucoup d’examens qui n’avaient pas révélé de séquelles. Il s’était engagé à être suivi à long terme, comme la plupart des autres participants.

Tout le monde avait trouvé le temps long, très long, même les branlettes matinales étaient devenues une routine qui n’excitait plus grand monde, à part Patrice qui ne se lassait pas de mater les bites des autres, au risque de rendre Adelin jaloux.

Ce jour-là, le Ministre de la Santé était attendu, accompagné d’équipes de télévision. On leur avait promis qu’ils ne seraient filmés que de dos ou que leurs visages seraient floutés. Pour des raisons éducatives, les chaises de la salle de théorie étaient de nouveau éloignées et tous les participants devaient porter un masque. Pour la première fois, ils virent Raphaël sans tenue de protection, il était en uniforme militaire d’apparat, accompagné d’une brochette de gradés inconnus au bataillon.

Le professeur Dupont-Lajoie était un civil, il portait sa traditionnelle blouse blanche. C’était aussi la première fois qu’ils le voyaient en chair et en os, mais il était nettement moins sexy que l’infirmier. Le ministre prit la parole :

— Au nom du Président, je tiens à vous remercier chaleureusement de votre participation à cette étude. Il invitera certains d’entre vous à la prochaine Fête nationale pour faire votre connaissance. Vous êtes un exemple pour tous nos concitoyens.

Que du blabla, pense Adelin, pourquoi ne pas tous les inviter ? Les caisses de l’État devaient être vides. Le professeur leur parla ensuite des résultats :

— Ce nouveau vaccin est très prometteur, toutes les études sont concluantes et il pourra bientôt être testé à plus vaste échelle.

Patrice, qui était beaucoup moins timide qu’à son arrivée, n’hésita pas à l’interrompre :

— Monsieur le Professeur, pourquoi deux d’entre nous sont-ils quand même tombés malades ?
— La vaccin n’est peut-être pas fiable à 100%, nous transmettrons tous les résultats au laboratoire qui fait les recherches.

Ils vont couper cette réponse au montage, pensa Adelin, le directeur du labo en question se trouvant parmi les invités. La cérémonie ne dura pas longtemps, un apéritif avait été organisé. Une dérogation avait été prévue, les cobayes et le personnel purent boire de l’alcool en enlevant leurs masques. Patrice et Adelin trinquèrent avec Raphaël, en respectant les distances au cas où ils seraient filmés.

— Tu peux nous montrer ta teub à présent, fit Patrice qui était de plus en plus désinhibé.
— Ce ne serait pas très convenable devant tout ce beau monde, répondit l’infirmier.
— Pourquoi ? Elle n’est pas assez grosse pour que tes supérieurs la voient ? Alors demain, tu ne perds rien pour attendre.

Le père de Patrice avait voulu faire un geste plus substantiel qu’un beau discours d’un ministre et avait demandé à son fils d’inviter ses camarades de chambre pour un dîner, avec leurs partenaires. Raphaël serait aussi de la partie. Ils s’étaient mis d’accord pour le lendemain, pendant que tout le monde serait encore dans la capitale.

La dernière soirée fut morne, Patrice compta les heures, puis les minutes et même les secondes qui restaient jusqu’à la sortie. Adelin faisait des esquisses de la BD avec les bribes de scénario que lui avait livré son ami.

— Tu crois qu’on la finira ? demanda Patrice.
— J’en doute, d’ailleurs je renonce à en faire mon métier.
— Tu renonces ? Pourquoi ?
— Ça ne nourrit pas son homme, et je me suis découvert une autre vocation.
— Laquelle ?
— Infirmier, j’ai tellement aimé te soigner.
— Ouais, mais tous les malades ne sont pas jeunes comme moi et on ne peut pas les branler et les sucer.
— Je sais, ne t’inquiète pas. Et toi, demanda Adelin, tu veux toujours devenir médecin ?
— Non, j’ai changé d’idée, ce métier ne me conviendrait vraiment pas.
— C’est bien ce que je pensais. Que veux-tu faire à la place ?
— Des études de lettres, je pensais que cela m’aiderait à écrire le scénario de la BD…
— Caramba, encore raté ! Sinon tu pourras écrire des récits érotiques sur Doctissimo. (NDA Caramba, encore raté !)

Patrice était pensif.

— Quelque chose ne va pas ? questionna Adelin.
— Je vais devoir le dire à mes parents, que j’abandonne les études de médecine, rompant avec la tradition familiale, et que je suis gay.
— Ils comprendront, j’en suis sûr.
— Oui, j’ai une sœur qui s’y intéresse aussi et qui pourrait me remplacer.
— Tu vois, les temps changent.
— Et je ne suis pas circoncis, c’était aussi une tradition familiale.
— Tu peux encore le faire cet après-midi, ils te trouveront un chirurgien désœuvré ! fit Adelin en riant.
— Pas tout de suite, d’abord un piercing, comme toi.
— Tu es sérieux ?
— Oui, cela sera nos bagues de fiançailles.
— Alors, tu es vraiment gay ?
— Tu en avais douté ? s’étonna Patrice.

Leurs lèvres se rapprochèrent, d’abord pour un bisou furtif, puis pour un très long baiser, sous les yeux attendris de leurs compagnons.
« Modifié: 24 juillet 2020 par Lange128 »
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #2 le: 24 juillet 2020 »
Pas vraiment tintinophile, mais qui n’a jamais lu cette BD ?

J’ai écrit une petite fanfiction en 2013 :

Dans « Tinitin au Tibet », Tintin venait de retrouver son ami Tchang dans la grotte :

— Tintin !... Si tu savais comme j’ai pensé à toi ! dit Tchang.
— Je vais te réchauffer Tchang.

Tintin enleva la couverture qui recouvrait Tchang. Il ouvrit la ceinture de son pantalon, déboutonna la braguette. Pour ne pas perdre de temps, il sortir le pénis recroquevillé par l’ouverture du slip et le serra fortement dans sa main. Tintin fit ensuite coulisser le prépuce, prit un flacon d’huile dans sa poche et versa quelques gouttes sur le gland. Il commença alors le massage du lingam de Tchang, comme il l’avait appris lors d’un reportage (qu’Hergé a malheureusement oublié de raconter). Après de longues journées d’abstinence, l’effet fut immédiat. Le sexe de Tchang fut rapidement revigoré et le jeune chinois eut un orgasme impressionnant, de longues traînées de sperme maculèrent sa chemise déchirée.

Les deux hommes s’étreignirent, des larmes de joies embrumaient leurs yeux.

Dehors, le capitaine Haddock s’impatientait :

— C’est toujours la même chose avec Tintin, mille sabords, dès qu’il voit un jeune éphèbe, il ne peut pas s’empêcher de le baiser. Et moi je dois me contenter de Nestor, ou pire, de la Castafiore !
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

emmanolife

*
  • ***
  • 404
  • +34/-0
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #3 le: 24 juillet 2020 »
Je n'ai pas vu le mot FIN. Ce n'est qu'un début pour Patrice et Adelin ?

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #4 le: 24 juillet 2020 »
Ce n’est toujours pas fini, encore une ou deux suites. Mais je ne vais pas décrire leur première nuit lorsqu’ils seront enfin seuls. Le récit s’arrêtera à ce moment-là.
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #5 le: 24 juillet 2020 »
Salut,

 NDA Caramba, encore raté !

J'adore cette expression. Enfin c'est bien sur et certain les deux ados sont gays. Adelin et Patrice se sont embrassés. Il est probable qu'une belle histoire va débuter avec eux!
Merci pour cette suite et la poursuite de ton récit!
Je t'embrasse!
Philou

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #6 le: 24 juillet 2020 »
Merci @Philou0033 de me suivre ici (tu m’as plutôt précédé).

Lorsque j’écris il y des expressions qui me viennent spontanément à l’esprit, peut-être démodées, mais je n’ai jamais caché mon âge (il est dans mon profil).

En ces temps moroses, il faut rêver et j’avais prévu dès le début que Patrice et Adelin finiraient par s’aimer. Comme d’habitude je ne vais pas raconter toute leur vie, espérons que le vaccin qu’ils ont testé éliminera le virus dans leur pays imaginaire. Je nous souhaite la même chose dans le monde réel, même si les dernières nouvelles ne sont pas très bonnes.

Je t’embrasse !
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

bech

*
  • ***
  • 316
  • +66/-0
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #7 le: 24 juillet 2020 »
Pour ceux qui découvriront le texte ici, le début est là :
https://forum.doctissimo.fr/doctissimo/recits-erotiques/immunite-sf-cours-sujet_22423_1.htm
(tant qu'il est disponible sur internet, donc encore 5 semaines 1/2 environ).

On s'approche de la fin et effectivement les volontaires de la chambre n'ont toujours pas vu la bite de l'infirmier Raphaël alors que les autres sont connues de tous, y compris de Raphaël.

Par rapport aux deux malades malgré le vaccin, comme je l'avait dit sur doctissimo, on peut se demander s'ils n'ont pas reçu un vaccin placebo pour comparer. La réponse "peut être qu'il n'est pas fiable à 100 %" peut être juste, tout comme ça peut être un moyen de noyer le poisson. On ne saura peut être pas la vérité entre ces 2 options.

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #8 le: 24 juillet 2020 »
Merci @bech pour ton commentaire et le lien.

Je désire garder un peu de suspense jusqu’à la fin. La question des vaccins placebo est très actuelle car il faudra bien trouver un moyen de prouver rapidement leur efficacité avant de les produire à des milliards de doses. Je dirais que la réalité rejoint la fiction et que ce récit n’est peut-être plus de la SF à l’heure actuelle, mais je n’en garantis pas l’exactitude scientifique, peu compatible avec l’érotisme.

La prochaine fois il faudra que j’aborde un tel sujet autrement et baser le récit uniquement sur des expérimentations sexuelles, ce qui s’est certainement fait, j’imagine que des volontaires ont été étudiés lorsqu’ils avaient des orgasmes. Et c’est un thème que l’on retrouve dans les abductions (enlèvements par des extraterrestres), sujet que je trouve passionnant, comment expliquer que des gens aient été enlevés pour se faire examiner alors que tout laisse à penser qu’il n’y a aucune soucoupe volante qui nous visite régulièrement ?

La bite de Raphaël est plus anecdotique et chaque lecteur peut l’imaginer comme il la désire selon ses préférences, mais, par souci d’équité, je trouve normal qu’il se déshabille une fois devant les autres.
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #9 le: 28 juillet 2020 »
Dernier jour - 30 juin 2020 (1)

Les néons s’allumèrent et Raphaël entra dans la chambre, sans la table roulante :

— Debout les gars, réveillez-vous ! Il est 6 heures. Ce n’est plus nécessaire de vous mettre à poil au pied de votre lit pour les contrôles et les prélèvements matinaux.
— Pourquoi ? demanda Djibril en bâillant, tu en as déjà marre de nous voir nous branler ?
— Gardez vos liquides séminaux pour vos partenaires.
— Heureusement qu’on s’est vidés les couilles de temps en temps, sinon on aurait joui après 30 secondes. Tu viens avec ta copine ce soir ?

Raphaël haussa les épaules et sortit. Les ex-cobayes ne perdirent pas de temps, ils se douchèrent, s’habillèrent avec leurs habits qu’on leur avait rendus, accompagnés d’un chèque de 10’000 €. Patrice se demanda s’il ne devrait pas porter un slip en coton à l’avenir, comme Adelin, plutôt qu’un boxer avec de l’élasthane. Ils prirent le petit déjeuner et quittèrent l’hôpital à 8 heures, dans l’indifférence générale. Aucun gradé ou médecin pour les saluer, pas de télévision. Le minibus les ramena au centre-ville, ils étaient serrés les six dans le même. Les adieux furent rapides puisqu’ils allaient se retrouver le soir même. Patrice avait invité Adelin pour le déjeuner.

— Que fait-on ? demanda Adelin à Patrice. On va directement chez tes parents ?
— Non, rien ne presse. Ma mère sera en train de préparer le repas avec mes sœurs et mon père ne rentrera qu’à midi.
— Aujourd’hui, on va reprendre tous les kilos qu’on a perdus le mois passé.
— Ce n’est pas grave. J’ai trop maigri.

Adelin et Patrice se promenèrent tout d’abord dans un parc réouvert au public, retrouvant le contact avec la nature, écoutant les bruits, les oiseaux qui chantaient, le clapotis de l’eau d’un étang. Ils s’assirent sur un banc et, comme ils étaient seuls, ils s’embrassèrent.

— Tu connais un endroit où je pourrais faire le piercing ? demanda Patrice.
— Tu y tiens vraiment ?
— Oui, ce n’était pas une parole en l’air.
— Je sais qu’il y a un studio pas loin d’ici, on pourrait passer prendre un rendez-vous.

Les deux amis marchèrent dix minutes avant d’arriver au studio « Tatouages & Piercings - La Lucarne Enchantée ». Un homme d’une trentaine d’années les accueillit, il avait un débardeur noir qui laissait devenir de nombreux tatouages colorés.

— Bonjour Messieurs, je m’appelle Marco, que puis-je faire pour vous ?

Patrice hésita avant de répondre :

— On pourrait d’abord acheter des masques en tissu, je vois que vous avez un beau choix.
— Je vous laisse regarder, dites-moi si vous désirez un conseil, ils sont tous certifiés et lavables.

— On prend ceux-ci ? questionna Patrice.
— Tu sais ce que cela signifie ?
— Oui, je sais.
— Tu oserais rentrer chez toi avec ce masque ?
— Ils comprendraient sans que je leur dise.
— Je suis d’accord, mais on en achète des autres pour le voyage en métro.

Ils en prirent représentant un dragon rouge sur fond noir et Patrice les paya avec sa carte bancaire.

— Très bon choix, Messieurs, je peux vous tatouer les mêmes motifs sur le corps.
— Pourquoi ne pas tatouer un masque permanent qui donnerait l’illusion d’en porter un ? proposa Adelin en riant.
— Je vous le déconseillerais, j’espère que cette mode sera passagère. Il paraît qu’ils ont trouvé des vaccins et qu’ils les testent.
— Oui, nous en avons entendu parler.
— Autre chose ?

Patrice déglutit avant de dire :

— Vous faites aussi des piercings… intimes ?
— Bien sûr, c’est mon associé Jung-Hwa qui est le spécialiste. Je vais l’appeler.

L’associé avait autant de piercings qu’un fil de fer barbelé, certains avaient même troué son masque chirurgical.

— Monsieur aimerait un piercing intime, dit Marco.
— Parfait, où veux-tu que je te le fasse ? questionna Jung-Hwa.
— Ce serait juste pour prendre un rendez-vous, balbutia Patrice.
— J’ai le temps ce matin, je te le fais tout de suite. Les clients sont rares avec ce virus, mais ne crains rien, je désinfecte tout plutôt deux fois qu’une et je te lave la bite avant et après.
— Ce serait… au frein.
— D’accord, on va regarder, je vais mettre des gants.

Jung-Hwa partit dans l’arrière-boutique, Marco expliqua :

— Il doit l’examiner avant, il y a des gras qui ont le frein trop étroit ou qui ne l’ont plus parce qu’ils on été coupés. Tu es intact ?
— Oui, ça gêne ?
— Non, je ne te conseille pas un bijou trop gros, on le choisira avant l’opération.

Jung-Hwa revint.

— Tu me montres ta teub ?

Patrice hésita avant d’extraire son pénis de son boxer. Jung-Hwa le décalotta et étira le frein, rappelant de mauvais souvenirs à son propriétaire.

— Pas de souci, dit-il, ton frein est parfait. Je vais préparer le matériel pendant que tu choisis le piercing avec Marco.

Patrice en prit un en titane et un deuxième en acier. Il dit à Adelin :

— Je pense à quelque chose, je ne pourrai plus avoir de relations sexuelles pendant un certain temps.
— Bah, on fera attention, tu seras passif. Et puis je t’ai déjà assez souvent branlé, il est temps que tu me rendes la pareille.
— Messieurs, les interrompit Jung-Hwa, je suis prêt.
— Je peux voir ? demanda Adelin.
— Si tu ne tombes pas dans les pommes, et je t'en fait aussi un juste après.
— Trop tard.

Patrice serra les dents, le perçage qui fut très rapide, Jung-Hwa laissa le membre décalotté et l’entoura d’un pansement de gaze blanche avec un nœud.

— C’est comme un cadeau, fit le tatoueur. Ce sera tout pour aujourd’hui ? Pas d’épilation à la cire ? Nous sommes à votre disposition pour tout autre souhait.

Les deux amis prirent le RER jusqu’à la ville de banlieue où habitait Patrice, une demi-heure de trajet. Peu avant d’arriver vers l’immeuble, ils changèrent de masque. Le cœur de Patrice battait très fort et le bout de sa bite lui faisait un peu mal.
« Modifié: 28 juillet 2020 par Lange128 »
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

bech

*
  • ***
  • 316
  • +66/-0
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #10 le: 28 juillet 2020 »
Pas d'analyse le dernier matin et ceux qui voulaient voir la bite de Raphaël en seront pour leurs frais.

Ils se rhabillent avant de partir. Les 10000 € pour un mois sont assez voisins des 16000 € pour 2 mois que j'ai trouvé pour les volontaires en médecine spatiale. En plus, avec le Covid, il y avait davantage de risques.

Ils doivent tous se retrouver le soir, mais Adelin et Patrice restent ensemble pour la journée et Patrice se fait faire un piercing au frein.

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #11 le: 28 juillet 2020 »
Bonjour Daniel,
j'imagine sans peine le masque choisi en premier! C'est simple et efficace comme message à faire passer.
Un avec un piercing tout frais placé, pas de frivolité pendant un certain temps!
Merci pour cette suite.
Je t'embrasse
Philou

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #12 le: 28 juillet 2020 »
Pas d'analyse le dernier matin et ceux qui voulaient voir la bite de Raphaël en seront pour leurs frais.

Ils se rhabillent avant de partir. Les 10000 € pour un mois sont assez voisins des 16000 € pour 2 mois que j'ai trouvé pour les volontaires en médecine spatiale. En plus, avec le Covid, il y avait davantage de risques.

Ils doivent tous se retrouver le soir, mais Adelin et Patrice restent ensemble pour la journée et Patrice se fait faire un piercing au frein.

Merci @bech.

Raphaël est aussi invité le soir, tout espoir n’est pas perdu.

On trouve des sites web qui offrent de participer à des études médicales au Canada, par exemple pour quatre séjours de quatre jours en clinique sur une durée de cinq mois, on reçoit 5’000 CAD. Pour quatre jours et quatre visites de retour : 1’750 CAD. Les critère d’admission semblent beaucoup plus sévères que dans mon récit, il faut passer deux visites médicales avant.

Personnellement je n’ai ni tatouage, ni piercing, mais, si je voulais en faire un, ce serait certainement au frein. En écrivant cette histoire, je me suis demandé si j’oserais le faire. Peut-être que je me déciderai un jour.
« Modifié: 28 juillet 2020 par Lange128 »
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #13 le: 28 juillet 2020 »
Bonjour Daniel,
j'imagine sans peine le masque choisi en premier! C'est simple et efficace comme message à faire passer.
Un avec un piercing tout frais placé, pas de frivolité pendant un certain temps!
Merci pour cette suite.
Je t'embrasse
Philou

Bonjour @Philou0033.

Je n’ai pas voulu dire que quel masque il s’agissait tout de suite, on verra dans le prochain épisode si tu as raison.

Le moment pour le piercing était plutôt mal choisi, mais, comme je ne vais pas raconter toute leur vie, Patrice devait le faire tout de suite. En réfléchissant plus longtemps, il aurait peut-être renoncé. Je ne pense pas qu’une érection pose des problèmes, c’est inévitable quand on est jeune…

Je t’embrasse.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

emmanolife

*
  • ***
  • 404
  • +34/-0
    • Voir le profil
Re : Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
« Réponse #14 le: 29 juillet 2020 »
Je suis probablement bouché à l'émeri, mais je n'ai pas compris de quel masque il s'agissait. Peut-être une référence manquante dans ma base de données ?
En tout cas, cette suite est plus effrayante que tout ce que tu as écrit jusqu'à présent ! Se faire percer le frein doit être affreusement douloureux.  :'( Je sais bien qu'il y a des gens qui le font, mais j'ai toujours pensé que c'étaient des maso. Ici Patrice n'a pas l'air de trop souffrir, mais c'est la version soft !  :-*
Merci, Lange.