Bonjour Invité

inny-2

*
  • ****
  • 724
  • +100/-0
    • Voir le profil
Café (gay, one-shot)
« le: 24 avril 2021 »
Café (gay, one-shot)
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny le 3 novembre 2008.


- Vous reprendrez quelque chose ?
- Oui, un autre café noisette s'il vous plaît.
Le jeune serveur s'éloigne, et je soupire intérieurement en le contemplant, en me remémorant ses traits. Un si beau visage, souriant tandis qu'il était penché vers moi. Des cheveux blond doré coiffés en arrière, des yeux bleus pétillants, je me dis qu'il doit savoir s'amuser, savoir vivre, qu'il ne doit pas s'ennuyer le soir, pas comme moi...
Il revient vers moi, prend la tasse sur le plateau et la pose sur ma table.
- Merci.
- Je vous en prie.
Il s'éloigne avant que j'aie pu dire autre chose, et qu'aurais-je dit de toute façon ?
Il m'intimide, il est si beau, et je ne sais pas quoi faire, quoi dire.
C'est si difficile. Revenir, encore et encore, jusqu'à devenir un habitué, discuter avec lui, nouer des liens d'amitié... je n'ai pas le choix, si je veux avoir une chance, savoir si... si je peux faire autre chose que le regarder et rêver.

J'en suis à mon cinquième café, un billet posé sur ma table marque l'arrêt des hostilités, je ne veux pas devenir une boule de nerf alors même que mon avenir se joue. Revoilà le jeune homme, qui prend mon billet, fouille dans sa poche et pose ma monnaie sur la table. Je repousse une pièce vers lui.
- Merci, monsieur.
Nous échangeons un sourire, mon cœur bat plus fort, et il repart pour servir un autre client. Regardant ma montre, je constate qu'il est déjà midi, le temps n'a plus aucune réalité dans mon petit univers torturé par mes sentiments...
Je décide de manger sur place, pour prolonger encore le contact, pour rester auprès de mon serveur, et lui fais signe dès que j'en ai l'occasion.
Il s'approche de moi, souriant toujours. Qu'il est beau.
- Vous voulez manger ?
- Oui, en effet.
- Je vous apporte la carte.

Et il repart, je voudrais le garder égoïstement près de moi, pour toujours, pour voir son si beau visage toujours tourné vers moi, me souriant.
Pas de doute, je suis tombé amoureux, alors que je ne sais rien de lui.
Il me ramène la carte, que j'examine rapidement puis je relève la tête, il est toujours là, à ma grande surprise, et je me surprends à rêver qu'il éprouve quelque chose pour moi, et qu'il est resté là pour cette raison. Je rougis un peu, je pense.
- Euh, je... je prends une quiche lorraine.
- Très bien, vous boirez quelque chose ?
- Une pression s'il vous plaît.
Ça fait longtemps que vous travaillez ici ?
La question est si simple, anodine, mais je n'arrive pas à la poser, elle ne franchit pas mes lèvres, il ne fait qu'aller et venir, comment pourrais-je discuter avec lui ? Le café se remplit de plus en plus, réduisant encore mes chances de le garder près de moi.

Il pose ma bière sur la table et repart aussitôt, la boisson fraiche et pétillante me fait du bien, l'alcool embrume légèrement mon cerveau, mais pas suffisamment pour me faire perdre tout sens commun.
Je ne peux pas lui dire franco qu'il me plaît, non, ça ne se fait pas, pas entre hommes, et surtout pas au milieu d'un café noir de monde. Cette seule idée me glace. Assez rêvé...
Je lui demande une autre bière lorsqu'il revient poser ma quiche, qui est étonnamment bonne. Je m'en régale, et pousse un soupir d'aise en la terminant.
Un café supplémentaire, une addition à payer, le serveur m'annonce qu'il a fini son service, qu'il me laisse à son collègue... Pas question ! Me dis-je. C'est pour lui que je suis là.
Il quitte le café, et je m'apprête à me lever à mon tour, pour quoi faire ? Je ne vais quand même pas le suivre ? Non, juste partir et ruminer ma solitude.
Je vois alors à travers la vitre qu'il a retrouvé une femme et qu'il l'enlace en l'embrassant. Une chape de désespoir tombe sur moi. Et voilà. Ainsi finissent mes rêves.
Je sors sans leur accorder un regard et m'éloigne, d'un pas pesant, sous le poids de la douleur qui enserre mon cœur. Mieux vaut pour moi ne pas revenir ici, ou elle deviendra intolérable.

Derrière moi, le serveur et la fille s'éloignent.
- Alors, dit-elle, ça s'est bien passé cette journée ?
- Oui, merci, et toi ?
- Pas trop mal. Dis-moi, tu t'es enfin trouvé quelqu'un ? Je vais finir par croire que tu vas finir tes jours tout seul.
- Non, rassure-toi, je compte bien me trouver quelqu'un. D'ailleurs, il y avait un gars plutôt pas mal... il est resté toute la matinée. J'espère que je vais le revoir.

KLO7514

*
  • ****
  • 844
  • +72/-0
    • Voir le profil
Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #2 le: 24 avril 2021 »
Ah...la fin plutôt inattendue paraît tout à la fois  fort déprimante et, malgré tout,  avec un léger petit espoir quand même. Là, mon cher Inny-2, te voilà quasi obligé de nous rassurer, ...s'te plaît...
Grand merci d'avance,
KLO.

fablelionsilencieux

*
  • ***
  • 444
  • +40/-0
  • à cœur vaillant...
    • Voir le profil
Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #3 le: 25 avril 2021 »
OS bien mené, la fin reste entrouverte… reviendra-t-il ou non ?  ???
Les optimistes espérerons que oui, les pessimistes diront que non. :o

Seul l'auteur pourrait les départager !  ;)

inny-2

*
  • ****
  • 724
  • +100/-0
    • Voir le profil
Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #4 le: 25 avril 2021 »
Sous le nom inny-2, je ne suis qu'un lecteur des récits d'inny qui les republie ici afin d'éviter qu'ils ne disparaissent d'internet. Je n'ai donc pas de pouvoir particulier sur ces textes par rapport à une autre lecteur.

Effectivement, il n'y a pas de "happy end" comme dans les one-shot de Louklouk. Mais comme le dit fablelionsilencieux, tout n'est pas forcément perdu. Il suffit qu'ils aient une occasion de se revoir (pas forcément dans un bar d'ailleurs).

Les diverses possibilités de suite pourraient faire un thème de travail pour "A chacun son histoire".

fablelionsilencieux

*
  • ***
  • 444
  • +40/-0
  • à cœur vaillant...
    • Voir le profil
Re : Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #5 le: 26 avril 2021 »
Sous le nom inny-2, je ne suis qu'un lecteur des récits d'inny qui les republie ici afin d'éviter qu'ils ne disparaissent d'internet. Je n'ai donc pas de pouvoir particulier sur ces textes par rapport à une autre lecteur.

Effectivement, il n'y a pas de "happy end" comme dans les one-shot de Louklouk. Mais comme le dit fablelionsilencieux, tout n'est pas forcément perdu. Il suffit qu'ils aient une occasion de se revoir (pas forcément dans un bar d'ailleurs).

Les diverses possibilités de suite pourraient faire un thème de travail pour "A chacun son histoire".

Voilà peut-être l'occasion pour toi, @inny-2, de nous pondre une petite suite de ton cru... et qui sait, finir par publier tes propres récits : OS ou saga ! (ou finir l'inachevé d'outremonde)  ??? Puis venir sur "ACSH" et "historié" l'un des clichés en cours... ;)

emmanolife

*
  • ***
  • 404
  • +34/-0
    • Voir le profil
Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #6 le: 26 avril 2021 »
J'ai bien aimé ce texte, qui n'a pas vraiment besoin d'être gai ! Il m'a rappelé l'attitude que je pouvais avoir quand j'avais le même âge que les héros, attiré par les mecs sans jamais oser les aborder.

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Café (gay, one-shot)
« Réponse #7 le: 28 avril 2021 »
Très beau texte!

Cette façon de faire monter l'envie de savoir ce qui va se passer par la suite et à chaque fois pour l'un des deux garçons l’impossibilité de prononcer le moindre mot.

La fin laisse au lecteur la possibilité de poursuivre, via son imaginaire, l'histoire et de laisser toutes les portes ouvertes!

Philou