Bonjour Invité

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #975 le: 30 juin 2022 »
Bonjour @Philou0033
Très belle suite. Décidément les parents sont très ouverts. Les deux couples peuvent s'aimer sans difficulté dans leurs chambres à la maison. Il est effectivement plus sain de s'aimer dans de bonnes conditions que de s'aimer n'importe où au risque de subir une attaque que ce soit homophobe ou autre d'ailleurs.
Pour le séjour dans les Fagnes, les jeunes dormirons dans un baraquement du camp militaire d'Esenborn.
J'ai passé un mois dans ce camp lors de mon service militaire, j'en garde un très bon souvenir.
Bien entendu ils ne seront pas dans un hôtel 3 étoiles, ce sont des chambres style dortoirs équipées de six à dix lits métalliques. Les douches sont communes bien entendu.
J'ai hâte de lire la suite et de découvrir leur séjour dans les Fagnes.
Merci Philou pour cette suite.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Très beau résumé de la suite.
Comme tu le dis si bien, c'est important que les jeunes puissent avoir des relations sexuelles dans les meilleures conditions.
Un camp militaire reste toujours assez spartiate.
J'ai aussi passé une semaine à Elsenborn, très bons souvenirs  aussi, de plus c'était en hiver je peux dire que ça caillait!

Merci Philippe de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je t'embrasse!
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #976 le: 01 juillet 2022 »
Chapitre 2:
"Noël"


Nous sommes à Noël, soit le vingt-quatre décembre au soir. C’est le réveillon qui se prépare. Comme chaque année, nous serons en famille, à la maison, pour faire la fête entre nous. Ben sera lui dans sa famille pour célébrer eux aussi cette fête de la Nativité. De toute manière nous serons réunis lors de la messe de minuit, car nous faisons partie de cette chorale mise sur pied pour l’occasion.

A la maison, c’est l’effervescence ! Chacun donne un coup de main pour préparer le repas et la maison pour accueillir les convives qui seront présents pour partager un bon moment de convivialité ! Je dresse la table avec Anne, je vois qu’elle est souriante, elle semble attendre cette soirée avec impatience. Nous disposons les assiettes sur les deux tables réunies. Je compte bien, il y aura treize personnes à table. Je suis étonné du nombre. Je vais voir maman et je lui demande qui sera avec nous !

Moi : « Maman, j’ai compté treize places pour le repas !

Mam : Oui Phil, nous serons treize.

Moi : Mais c’est plus que les autres fois !

Mam : Bon, dans la famille tu sais que nous sommes cinq plus mon frère Pierre, Anne a invité André et ses parents, ce qui fait déjà neuf.

Moi : Oui bien entendu, je n’y avais pas pensé, pourtant en voyant Anne tout sourire, j’aurai dû m’en douter. Pour les quatre autres places, qui est-ce ?

Mam : Ton frère a invité Amandine et ses parents ainsi que son frère. Ce qui fait treize !

Moi : Oh c’est super pour Jean. Je suis très content pour lui.

Mam : Je vois que tu es satisfait par mes explications.

Moi : Oui maman, je suis content pour ma sœur et mon frère, ils méritent de passer un très bon moment avec leurs chéris !

Mam : Pour toi mon cher fils, tu auras aussi l’occasion de retrouver ton amoureux de Ben ainsi que sa famille. D’ailleurs ne vas-tu pas loger chez Ben ce soir ?

Moi : Non maman, c’est Ben qui loge à la maison après la messe de minuit, car il laisse sa chambre à ses deux cousins !

Mam : Ah bon, merci de me le dire. Pas de problème Phil, je vais téléphoner à la boulangerie pour que l’on compte deux personnes en plus pour les pistolets et les viennoiseries du petit-déjeuner.

Moi : Désolé Maman, j’avais complètement oublié de te prévenir.

Mam : Pas de soucis mon grand.

Moi : Merci maman, tu es super !

Nous nous faisons un câlin. Je suis si heureux d’avoir une famille comme la mienne. Je sais aussi que Ben a une famille aussi attentionnée. Nous avons tous les deux le grand bonheur d’avoir des familles si aimantes !

Je poursuis la mise en place des tables. Jean vient nous retrouver pour mettre la dernière touche de décoration. Je lui demande :

Moi : Alors frérot, heureux d’avoir ta chérie et sa famille ce soir ?

Jea : Oui Phil, je ne savais pas comment te le dire, car toi tu n’auras pas ton chéri avec toi pour le repas !

Moi : Ce n’est pas grave Jean, Ben vient loger après la messe de minuit.

Jea : Super, je suis heureux de savoir que tu pourras avoir Ben avec toi.

Moi : Dis-moi, les parents d’Amandine seront présents, mais sont-ils au courant que je suis… gay ?

Jea : Oui grand frère, ils le savent ainsi que Loïc, le jeune frère de ma chérie !

Moi : OK, bon, au moins je sais à quoi m’en tenir.

Jea : Tu n’as pas à te faire du mouron, ils sont très sympas et ils ne sont pas homophobes. Au fait un des cousins d’Amandine et Loïc est aussi homo !

Moi : OK, je suis rassuré !

Ann : Je vous ai entendu. Tu sais aussi qu’André sera là avec ses parents.

Moi : Oui ma chère sœur et cela me fait plaisir pour toi. Tu as un super amoureux et ses parents sont géniaux !

Ann : Oui Phil, je le sais. Je craignais que ça ne te rappelle Henri.

Moi : Je m’en doute sœurette, mais j’ai tourné la page. Henri est dans mon cœur et j’aime Ben. Ne t’inquiète pas pour moi.

Ann : Merci mon frère au grand cœur. »

Anne me prend dans ses bras et me fait un gros câlin. Décidément c’est le second en quelques minutes. Puis je sens qu’on me serre plus fort sur mon flanc droit, je me rends compte que c’est Jean, lui aussi vient me faire un câlin. Nous sommes les trois frères et sœur enlacés, heureux d’être aimés par les uns et les autres. Nous formons une véritable famille où l’amour fraternel à tout son sens !

Le repas du réveillon se déroule d’une agréable façon. Aucune allusion n’est faite concernant mon orientation sexuelle. Je découvre Loïc, un jeune ado d’une quinzaine d’année, bien dans sa tête et dans son corps. Il pratique le volley et la natation. Il parle avec nous tous et s’intéresse à la musique. Bref il est super sympa. Les parents d’André sont égaux à eux-mêmes. Véronique me dit à un moment où je suis occupé à prendre des croquettes à la cuisine, qu’elle est heureuse de me voir si épanoui. Elle sait que Ben sera à la maison après la messe de minuit et qu’elle est heureuse de me savoir heureux avec lui. Elle sait aussi que le souvenir d’Henri reste gravé dans mon esprit et mon cœur.

Les parents d’Amandine sont très ouverts d’esprit eux aussi. Je peux parler avec eux et poser un tas de questions. En fait ils sont profs et s’intéressent à beaucoup de choses. Ils me proposent, ainsi qu’à Ben, s’il le souhaite, de les contacter si nous avons un souci ou l’autre au niveau de nos études. J’apprends que le papa a écrit un livre concernant le développement intellectuel chez l’enfant entre trois et dix ans ! Si j’ai bien compris il est en train d’écrire un second tome mais avec les enfants de 10 à 15 ans, soit les pré-ados. Il envisage même d’écrire un troisième livre avec les ados de 15 à 20 ans ! Je suis impressionné.

C’est déjà le moment de la bûche. Papa ouvre alors deux bouteilles d’Asti pour accompagner ce dessert. Nous avons encore une trentaine de minutes avant d’aller participer à la messe de minuit. Cette bûche est un délice, le biscuit moelleux à souhait et le chocolat qui recouvre le tout est tout à fait savoureux. Le mariage de cette gourmandise avec l’Asti est du plus bel effet gustatif.

Nous sommes tous partis en plusieurs voitures pour rejoindre l’église. Nous arrivons bien en avance, ce qui nous permet de nous chauffer la voix avant la cérémonie. Nous sommes tous là, je salue mes coéquipiers et Ben en particulier. Je ne l’embrasse pas car il y a déjà pas mal de monde qui est présent. L’Abbé vient nous faire un petit coucou pour nous encourager. Bref nous sommes prêts pour rehausser la messe de la Nativité par nos chants.

Je suis étonné de voir qu’il y a une dizaine de garçons en aube avec des ailes d’ange cousues dans le dos. Certains servent la messe et les autres sont disposés de part et d’autre de l’autel. La cérémonie dure une heure vingt minutes. Le curé invite ensuite les paroissiens, après la bénédiction, à venir prendre un vin chaud à la sortie de l’église.

Luc rejoint la chorale improvisée et vient tous nous féliciter pour cette animation musicale. Il ajoute que l’Abbé est enchanté de même que la plupart des paroissiens. Nous rejoignons les personnes qui prennent un vin chaud ou un chocolat chaud, car certaines personnes ne boirons pas de vin chaud. Je vois que le sacristain est tout souriant. Il dit même que cela faisait longtemps qu’il n’avait pas assisté à une aussi belle messe de Noël.

Nous restons entre jeunes, lorsque je vois arriver vers nous Gilbert et Irma accompagnés de Jean-Philippe. J-Ph est le jeune scout qui a été aidé lors du passage de section. Ben lui aussi est content de voir J-Ph. Il a changé depuis septembre. C’est vraiment un pré-ado maintenant. Il avait aidé à servir la messe et il a donc revêtu une aube ainsi qu’un autre scout. Ils n’avaient pas d’ailes dans le dos lors de la cérémonie.

Il est temps de rentrer. Yves et Arlette nous souhaitent une joyeuse fête de Noël et repartent avec Christine et Denis. Ben a son sac avec lui, il a donc de quoi se changer à la maison. Nous repartons tous, non sans avoir salué l’Abbé. Il nous remercie encore pour l’animation chorale de la messe en ajoutant que toute l’assemblée a été enchantée et charmée par les chants proposés.

Lange128

*
  • ****
  • 1241
  • +453/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #977 le: 01 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033 et merci pour cette suite.

La fête de Noël se déroule en famille, même si les enfants ont grandi et ne croient plus au Père Noël. Une famille élargie qui permet à Phil de faire connaissance avec Loïc, jeune ado bien dans sa peau. Un nouveau personnage pour la suite du récit ?

À cette époque, on commandait encore les viennoiseries à la boulangerie, petit rappel d’une époque révolue. C’est vrai qu’il peut encore exister des boulangeries de quartier ou de village de nos jours, mais cela doit devenir rare.

Fin de la soirée avec la traditionnelle messe de minuit et ses angelots. Malgré mon pseudonyme, je ne pense pas que j’aurais pu prendre place parmi eux, surtout car j’étais protestant.

Je te souhaite un bon week-end et t’embrasse. Je serai en pensées avec toi ces jours prochains.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #978 le: 01 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033 et merci pour cette suite.

La fête de Noël se déroule en famille, même si les enfants ont grandi et ne croient plus au Père Noël. Une famille élargie qui permet à Phil de faire connaissance avec Loïc, jeune ado bien dans sa peau. Un nouveau personnage pour la suite du récit ?

À cette époque, on commandait encore les viennoiseries à la boulangerie, petit rappel d’une époque révolue. C’est vrai qu’il peut encore exister des boulangeries de quartier ou de village de nos jours, mais cela doit devenir rare.

Fin de la soirée avec la traditionnelle messe de minuit et ses angelots. Malgré mon pseudonyme, je ne pense pas que j’aurais pu prendre place parmi eux, surtout car j’étais protestant.

Je te souhaite un bon week-end et t’embrasse. Je serai en pensées avec toi ces jours prochains.
Daniel

Bonjour @Lange128 !
Merci pour ton com et ta réponse si rapide!

Oui fête de Noël en famille. C'est l'occasion de se retrouver pour passer un bon moment. Phil va donc faire la connaissance de Loïc, frère d'Amandine et également des parents de ceux-ci!

Tu sais Daniel, dans notre région nous avons encore deux boulangeries dans le village qui confectionnent les viennoiseries et pour être sûr et certain d'en avoir le dimanche matin, il y a intérêt de les commander!

C'est pour moi une fête importante qui se passe en famille.

Merci Daniel de suivre le récit et de laisser à chaque un commentaire!

Très bon week-end!
Prends soin de toi!

Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 385
  • +319/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #979 le: 03 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033
Désolé pour le retard pour commenter.
Voilà, c'est la fête de Noël. Le réveillon se passe bien, en famille.
Ben n'est pas présent mais il passera la nuit dans la famille de Phil à l'issue de la messe.
La messe de minuit se passe bien et la chorale est au top. C'est le verre de l’amitié qui ponctue ce moment. Jean-Philippe est présent avec ses parents, il a même servi la messe.
C'est alors le moment de rentrer.
Merci Philou pour cette suite.
J'espère que tu as passé un bon week-end.
Je t'embrasse
Philippe

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #980 le: 04 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033
Désolé pour le retard pour commenter.
Voilà, c'est la fête de Noël. Le réveillon se passe bien, en famille.
Ben n'est pas présent mais il passera la nuit dans la famille de Phil à l'issue de la messe.
La messe de minuit se passe bien et la chorale est au top. C'est le verre de l’amitié qui ponctue ce moment. Jean-Philippe est présent avec ses parents, il a même servi la messe.
C'est alors le moment de rentrer.
Merci Philou pour cette suite.
J'espère que tu as passé un bon week-end.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Ne t'inquiète pas, je sais que tu es fort occupé et tu commentes quand tu en as le temps. Merci!

Un nouveau commentaire complet. Oui la fête de Noël est importante, tu le sais, cela est donc visible dans le récit!
Bien entendu chacun est libre de penser ce qu'il veut concernant cette fête chrétienne.
Dans le récit Ben passe le réveillon avec sa famille et après la messe de minuit, il va loger dans la famille de Phil.

Le week-end a été très bon, merci!
Merci Philippe de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je t'embrasse!
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #981 le: 05 juillet 2022 »
Nous sommes enfin dans ma chambre ! Nous nous écroulons sur mon lit, fatigués et très heureux d’avoir assisté à une très belle messe de la Nativité durant laquelle nous avons donné de la voix ! Nous nous embrassons à pleine bouche, cela fait déjà un moment que nous attendions ça.

Nous nous décidons à passer par la salle de bain pour prendre une douche rapide avant de nous glisser sous la couette. La douche, prise en moins de quatre minutes, est un record pour nous : en effet nous les ados, aimons parfois faire traîner les choses ! Hop, nous nous mettons au lit, nus comme d’habitude. Un petit baiser sur les lèvres et dans les deux minutes nous nous retrouvons au pays des rêves !

J’entends du bruit, je regarde mon réveil, il est déjà huit heures cinquante ! Je caresse Ben pour le réveiller. Mon chéri aux cheveux blonds et aux yeux océan me regarde enfin. Je lui donne un bisou sur les lèvres, question de lui faire comprendre que je l’aime. Il ne tarde pas à me répondre en m’embrassant avec la langue. Bref, à peine quelques secondes plus tard, nous nous embrassons avec fougue. Nos phallus sont dressés et durs comme de la pierre. Je prends celui de mon chéri et lui applique quelques mouvements de va et vient. Ben fait de même avec mon appendice. Nous nous masturbons en nous regardant les yeux dans les yeux. C’est une sensation particulière, pas un mot mais des regards qui en disent long ! Il ne faut pas attendre longtemps avant que nous ne jouissions de concert. Je prends de quoi essuyer les traces de notre jouissance. Nous restons encore quelques minutes à nous regarder, puis je fais part à mon amoureux du fait qu’il est temps de sortir de notre nid douillet pour rejoindre le reste de la famille.

Petit passage par la salle de bain pour nous rafraîchir. Nous nous vêtons en vue d’aller prendre le petit-déjeuner avec les autres membres de la famille. Autant dire que la table est entourée de toutes parts. Nous faisons la bise à tout le monde, étant les derniers arrivés ! Nous prenons place entre l’oncle Pierre et Papa. Tout est délicieux, il y a même des cougnous, certains au sucre avec des raisins secs et d’autres avec des pépites de chocolat. Il y a du café et du cacao. C’est un véritable petit-déjeuner de Noël, d’autant plus que nous avons un fond musical « spécial Nativité » pour accompagner ce premier repas de la journée.

Le reste de la matinée est réservée à la préparation du repas de midi. Comme à l’accoutumée, mes grands-parents seront présents. Papa nous demande de placer une table supplémentaire dans la salle à manger en vue de déposer les différents plats et couverts. Nous devons bouger l’un ou l’autre meuble pour laisser assez de place afin de pouvoir circuler autour de la grande table ainsi constituée. Tout est fin prêt pour accueillir les participants. Nous serons donc onze pour ce repas de fête. Nous montons nous habiller pour la circonstance.

On sonne à la porte, je sais que c’est Mamy et Papy qui viennent d’arriver. Je vais donc les accueillir et les faire entrer dans le hall. Je les embrasse affectueusement. Je suis suivi par Ben. Lui aussi embrasse mes aïeux. Ils le reconnaissent et lui font un beau compliment sur sa tenue. Effectivement Ben est très bien habillé, il a même mis une cravate avec un beau costume bleu marine. Nous faisons enter les invités dans le salon. Maman vient les embrasser à son tour, elle est suivie par la reste de la famille.

Nous commençons par l’apéritif, papa a prévu du champagne et des jus de fruits. Les zakouskis ont été préparés par les filles avec maman. Pour ce qui est du repas, Papa, André et Jean ont préparé l’entrée : des coquilles Saint-Jacques ; ils ont aussi concocté le plat de résistance : le civet de biche avec ses garnitures et pommes noisette, sans oublier les demi-poires et la confiture d’airelles.

Le repas est très convivial, papa a fait un excellent choix en ce qui concerne les vins. Ils sont en accord avec les plats. Les conversations vont bon train. Mamy nous demande comment se sont passés les examens, nous lui répondons que nous avons de très bons résultats. Puis nous lui expliquons nos prochaines activités avec l’équipe JER chez les scouts et plus particulièrement la virée dans les Fagnes les jours prochains, sans oublier de parler du camp de Pâques.

C’est l’heure du fromage. Papa n’y est pas allé par quatre chemin, il y a huit sortes différentes. Chacun peut donc faire un choix selon ses goûts. Il y a de la baguette et du beurre de ferme salé. Bien entendu papa débouche une bouteille de Bourgogne pour l’occasion. Je remarque que nous prenons tous du fromage, nous avons à faire à des connaisseurs !

Papa, en digne chef de famille prend la parole à l’issue de ce très bon repas de fête. Il dit :

Pap : « Voilà, je suis très heureux d’avoir partagé ce repas de Noël en famille. Je pense qu’il va être temps de passer à l’ouverture des cadeaux qui sont au pied du sapin.

Tous : Oui, super !

Pap : Je souhaite que nous commencions par Mamy et Papy. Phil veux-tu leur donner leurs cadeaux ?

Moi : Bien volontiers.

J’apporte à mes grands-parents l’enveloppe qui est sous le sapin et sur laquelle leurs prénoms sont indiqués. Ils sont très heureux et l’ouvrent. C’est un séjour pour deux dans une résidence de loisir destinée aux personnes plus âgées qui propose une remise en forme avec massages, sauna, bain à bulles, … etc. Mamy et Papy sont enchantés. Ils vont passer deux journées de rêve ensemble.

Etant debout, je me dirige vers le sapin et prends deux cadeaux, un au nom d’Amandine et l’autre au nom d’André. C’est fait exprès, c’est pour leur montrer qu’ils sont intégrés à la famille au même titre que mon Ben d’amour.

Mam : Je crois que mon fils aîné à compris l’importance de l’accueil dans la famille !

Ben : Je m’en doute Jacqueline !

Éclats de rire de tous les membres de la famille. De mon côté, je reste imperturbable et je poursuis la distribution. C’est au tour de mes parents. Il y a plusieurs cadeaux, je commence par ceux qui me semblent les plus gros. Ensuite, c’est au tour de ma sœur Anne et de mon frère Jean. Il y a l’oncle Pierre qui reçoit son paquet. Je reprends place dans le cercle familial.

Jea : Je vais poursuivre pour remettre ceux de Ben et de Phil.

Pap : C’est très bien Jean. Vous êtes supers les garçons ! »

Jean apporte un cadeau à Ben et ensuite il me tend une enveloppe. Ben ouvre le paquet, il contient trois disques, l’un des Beatles, un de Yes et le troisième de Simon & Garfunkel. J’ouvre l’enveloppe, elle contient une réservation pour deux dans un centre sportif pour un week-end d’initiation multi-sports ! Je suis très heureux de ce cadeau, il est bien entendu prévu pour Ben et moi.

Nous poursuivons la distribution de ceux qui restent, soit ceux qui ont été apportés par l’un ou l’autre. L’un des cadeaux est celui que Ben a prévu pour moi, non pour nous ! Le paquet renferme deux pulls identiques. C’est une très belle intention, j’enfile le mien sans attendre. Je tends l’autre à Ben qui fait de même. Nous voilà tous les deux en « accord vestimentaire » devant toute la famille qui applaudit en riant ! Finalement nous nous faisons tous la bise en nous remerciant les uns les autres.

Les conversations vont ensuite bon train. Il est question des cadeaux reçus et de leurs destinataires mais aussi des instigateurs. Il va être temps de songer au dessert, je pense qu’on peut presque dire « au goûter », vu l’heure qu’il est, soit quinze heures quarante. Nous passons une nouvelle fois à table. Papa a prévu un vin blanc liquoreux pour accompagner la belle bûche de Noël. C’est maman qui l’a confectionnée avec amour et talent.

Il se fait tard et papa décide de raccompagner les grands-parents à leur domicile. Avant qu’ils ne quittent la maison, je leurs remets une grand enveloppe en leurs disant qu’ils doivent l’ouvrir une fois rentrés chez eux.

Profitant que papa est parti, nous faisons déjà une bonne partie de la vaisselle entre jeunes pour ne pas tout laisser à maman. Nous lui avons demandé de rester un moment tranquille dans un fauteuil au salon. A six nous faisons cette tâche en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et nous sommes aussi aidés par l’oncle Pierre ! Nous nous entendons tous très bien entre frères et sœur ainsi qu’avec les compagnons respectifs.

Nous nous asseyons au salon lorsque papa revient. Il prend place dans le divan près de maman. Il me regarde. Je sais qu’il est resté un moment avec Mamy et Papy et qu’il a donc vu ce que contenait l’enveloppe remise au moment du départ. Il prend la parole pour dire :

Pap : « Tu as fait un très beau cadeau à tes grands-parents Phil. Je peux te dire qu’ils en ont eu les larmes aux yeux.

Moi : J’avais envie de leur laisser quelque chose pour qu’ils puissent penser à nous !

Pap : Les photos que tu leurs a données sont superbes. Il y a un montage avec toute la famille réunie, soit vous trois avec nous vos parents. Puis l’autre c’est un montage représentant la famille avec les amoureux. Tu ne t’es pas arrêté là, il y a aussi une photo de chaque couple.

Mam : Tu as fait tout ça pour eux !

Moi : Oui, j’avais envie de les gâter et leur laisser un beau souvenir.

Pap : Je peux te dire qu’ils sont très heureux. Ils te remercient de tout cœur.

Mam : Je comprends mieux ce que tu faisais dans le labo photo ces derniers jours.

Moi : Désolé, je voulais que ça reste « secret » !

Ben : Tu as un grand cœur Phil, je le savais mais pas qu’il est aussi grand que ça !

Moi : Merci, je vais vous montrer les photos, je les ai tirées en plusieurs exemplaires.

Man : Décidément tu es incroyable.

J’apporte les photos et les fais circuler entre nous. J’entends des « ho », des « superbes photos » et des « bien », …etc.

Mam : Ce Noël restera gravé à tout jamais dans nos cœurs ! Merci Phil. »

Chacun reçoit donc la photo qu’il souhaite avoir. Je vois des sourires qui illuminent les visages. C’est la magie de Noël ! Je me sens si bien, si heureux d’avoir rendu heureuse ma famille ! « On reçoit toujours plus que ce qu’on donne » : cette maxime est vraiment très juste. Je sais que l’avenir sera parsemé de moments comme celui que je viens de vivre, que nous venons tous de vivre en famille.

Lange128

*
  • ****
  • 1241
  • +453/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #982 le: 06 juillet 2022 »
Merci @Philou0033 pour cette suite.

Je me suis dit que Phil et Ben n’étaient vraiment pas pressés de découvrir ce que le père Noël avait déposé pour eux dans la cheminée, mais cette masturbation partagée était un beau cadeau de Noël. Je ne pense pas qu’ils attendront une année pour s’en offrir une autre…

J’ai compris ensuite que la distribution des cadeaux était seulement l’après-midi. Je pense que cet amour de la photo est un élément autobiographique. C’était évidemment plus compliqué à cette époque, il fallait encore passer par le labo pour faire des tirages et l’on ne pouvait pas encore en faire profiter les autres instantanément sur internet.

Je t’embrasse.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #983 le: 06 juillet 2022 »
Merci @Philou0033 pour cette suite.

Je me suis dit que Phil et Ben n’étaient vraiment pas pressés de découvrir ce que le père Noël avait déposé pour eux dans la cheminée, mais cette masturbation partagée était un beau cadeau de Noël. Je ne pense pas qu’ils attendront une année pour s’en offrir une autre…

J’ai compris ensuite que la distribution des cadeaux était seulement l’après-midi. Je pense que cet amour de la photo est un élément autobiographique. C’était évidemment plus compliqué à cette époque, il fallait encore passer par le labo pour faire des tirages et l’on ne pouvait pas encore en faire profiter les autres instantanément sur internet.

Je t’embrasse.
Daniel

Bonjour @Lange128 !
Merci pour ton com !

Oui les deux garçons se donnent du plaisir en guise de cadeau de Noël! Heureusement que ce n'est qu'une fois par an! Hi hi hi

La distribution des cadeaux de Noël se faisait soit le soir du réveillon mais bien souvent le jour de Noël à l'apéro ou après le repas de midi.

Il est exact que l'amour de la photo est autobiographique! A cette époque c'était souvent du noir et blanc pour le développement et l'impression comme "à l'ancienne" avec la lampe rouge dans un labo minimaliste. Par la suite c'était la photo couleur pour en venir à la diapositive! Maintenant c'est du numérique.
(J'ai plus de 47.000 photos numériques sur mon disque dur externe)

Merci Daniel de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 385
  • +319/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #984 le: 07 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033
Belle suite. C'est le jour de Noël et les deux garçons se donnent mutuellement du plaisir pour débuter la journée.
C'est ensuite, après le petit déjeuner, les préparatifs du repas de Noël. Les grands-parents de Phil sont d'ailleurs attendus.
Apéro et zakouskis avant de déguster un succulent repas. Tous les convies sont ravis de l'entrée au dessert.
C'est maintenant la distribution de cadeaux. Tous sont ravis d'avoir reçu quelque chose qui fait plaisir.
Phil remet à ses grands-parents une enveloppe à n'ouvrir que quand ils seront rentrés chez eux. C'est le papa qui s'en charge.
De retour il dit que les grands-parents étaient très heureux d'avoir reçus de belles photos.
En fait il s'agit de photos des membres de la familles, en groupe, par couple, par fratries, etc. Phil remet alors un exemplaire aux convives qui sont présents.
Je ne te cache pas que cette partie du récit (les photos) m'a fort ému, j'ai même eu les yeux humides.
Merci Philou pour cette suite et ce super récit très poignant par moment.
Je t'embrasse
Philippe

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #985 le: 07 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033
Belle suite. C'est le jour de Noël et les deux garçons se donnent mutuellement du plaisir pour débuter la journée.
C'est ensuite, après le petit déjeuner, les préparatifs du repas de Noël. Les grands-parents de Phil sont d'ailleurs attendus.
Apéro et zakouskis avant de déguster un succulent repas. Tous les convies sont ravis de l'entrée au dessert.
C'est maintenant la distribution de cadeaux. Tous sont ravis d'avoir reçu quelque chose qui fait plaisir.
Phil remet à ses grands-parents une enveloppe à n'ouvrir que quand ils seront rentrés chez eux. C'est le papa qui s'en charge.
De retour il dit que les grands-parents étaient très heureux d'avoir reçus de belles photos.
En fait il s'agit de photos des membres de la familles, en groupe, par couple, par fratries, etc. Phil remet alors un exemplaire aux convives qui sont présents.
Je ne te cache pas que cette partie du récit (les photos) m'a fort ému, j'ai même eu les yeux humides.
Merci Philou pour cette suite et ce super récit très poignant par moment.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Comme à ton habitude, tu as très bien résumé cette suite.
Oui, Phil est plein de ressources et de surprises. Il a une nouvelle fois pensé aux autres en préparant les photos souvenir pour ceux qu'il aime.

Merci Philippe pour tes compliments et de suivre le récit en le commentant si régulièrement.

Je t'embrasse!
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #986 le: 08 juillet 2022 »
Il est temps de préparer ses affaires pour le trek prévu dans les Fagnes avec l’équipe des scouts JER. Ben est rentré chez lui après avoir passé la nuit à la maison le vingt-cinq décembre soit le soir du jour de Noël. Inutile de dire que nous nous sommes aimés comme il se doit. Nous avons fait l’amour simplement et sans artifice. Comme nous sommes fidèles l’un à l’autre cela ne nous pose aucun problème. C’est chaque fois un réel plaisir partagé.

Je prépare mon sac avec tout le nécessaire pour trois jours : de quoi se couvrir pour les sorties et les marches dans la neige. Il y a aussi les chaussures, l’une pour marcher, l’autre pour les activités intérieures et le linge de rechange. Il ne faut pas oublier les gants, l’écharpe mais aussi des cols roulés à enfiler pour bien laisser le cou et la gorge au chaud. Il est aussi important d’avoir avec soi des cachets d’aspirines®, des gouttes pour le nez, des bonbons au miel, … etc.

Ah oui, il a neigé le jour de Noël et la couche de neige est de cinquante centimètres d’épaisseur au niveau du Signal de Botrange ! Avec 694 m d’altitude, le Signal de Botrange, dans les Hautes Fagnes, est le point culminant de la Belgique. Nous allons pouvoir nous éclater. Je pense aussi à prendre des fruits secs avec moi et de quoi allumer éventuellement un feu, on ne sait jamais. Ben est probablement occupé à faire la même chose que moi, il prépare son sac.

Nous avons rendez-vous à neuf heures trente au local. Nous serons répartis dans trois voitures, celle de Marc-Antoine, de Luc le chef d’unité et de Grégory le moniteur spéléo. Le ravitaillement sera emporté dans le coffre des voitures avec nos sacs. Comme nous logerons dans les installations militaires, nous n’avons pas besoin de tente, ce qui aurait été trop lourd à porter dans des conditions hivernales telles que celles qui règnent sur les Fagnes !

Je descends mon barda et le pose près de la porte d’entrée de la maison, prêt à le charger dans le coffre de la voiture de papa. J’aide ensuite maman pour le souper. Ce soir, des crêpes sont prévues ! C’est un repas que j’aime bien. Nous sommes friands dans la famille de tout ce qui est crêpes, gaufres et pain-perdu. Il y aura du cacao ainsi que du thé comme boissons mais aussi du lait pour celui qui le souhaite.

Les crêpes sont succulentes, il n’en reste plus, nous avons tout « dévoré ». C’est Jean qui débarrasse la table avec l’aide d’Anne. Amandine et André sont rentrés dans leur famille respective ce matin, tout comme Ben d’ailleurs ! Il est temps que je monte pour aller dormir, car j’ai besoin de sommeil après le réveillon de Noël. Je passe par la salle de bain et ne traîne pas sous l’eau de la douche.

C’est donc en tenue d’Adam que je me glisse dans mon lit. Je me remémore cette fête de Noël et tous les bons moments passés en famille ainsi que cette remise de cadeaux. Je suis très heureux d’avoir revu mes grands-parents, ils sont déjà assez âgés et je sais qu’ils n’ont plus tant d’années à vivre auprès de nous. Je m’endors alors en pensant à mon Ben chéri que je vais revoir le lendemain.

Il est huit heures trente et papa me dépose devant le local des scouts. Je prends mon sac à dos qui est dans le coffre de l’auto. Je dis au revoir en faisant la bise à mon paternel. Je me rends au local. Ben est déjà présent ainsi que Gaby, Philippe, Alex et Chris, de même que M-A en tant qu’animateur. Raphaël arrive peu après moi. Il ne manque plus que Luc et Grégory.

Nous avons hâte de partir, il gèle et le ciel est bleu. C’est un temps vivifiant. Enfin Luc et Grégory arrivent. Les voitures sont chargées immédiatement. La nourriture est idéalement partagée en vue optimiser la place disponible avant de mettre les sacs à dos. Bref nous sommes prêts à partir. Nous avons environ deux heures de route jusqu’à destination. La météo a annoncé des chutes de neige pour la fin de la journée. De toutes manières l’état des routes dans la province de Liège ne nous permet pas de rouler vite, certaines routes ne sont pas salées mais du sable ou des gravillons sont épandus sur la neige durcie, ce qui rend la vitesse illusoire.

Le trajet se passe bien, les trois voitures se suivent. Les derniers kilomètres sont assez délicats, il y a de la neige sur la chaussée et la vitesse est réduite. Par chance il n’y a pas de brouillard. Il gèle dehors, il doit faire environ moins cinq degrés. C’est donc ensemble que nous atteignons le camp militaire d’Elsenborn. Nous sommes bien entendus stoppés à l’entrée. Nous devons nous inscrire un par un sur un registre. Nous sommes ensuite conduits par un militaire jusqu’au bâtiment qui nous est attribué pour la durée de notre séjour. Des consignes de sécurités nous sont données, nous devons les respecter. Il est bien clair que si nous ne les respectons pas nous serons expulsés !

Le bâtiment que nous occupons est en fait un baraquement qui est occupé lorsque d’autres unités viennent pour s’entraîner au tir sur le champ de tir, mais aussi pour les exercices de tactiques de progressions, … etc. Nous disposons de deux chambres de huit lits ainsi que d’une salle d’eau avec des éviers répartis le long d’un mur, de six douches sur le mur opposé et de six WC répartis sur le mur qui longe de couloir du bloc. Le quatrième est en fait un mur dont la partie supérieure est vitrée, laissant pénétrer la lumière du jour.

Nous nous répartissons dans les deux chambres. Luc et Marc-Antoine prennent la première avec Philippe, Raphaël et Alex ; la seconde est occupée par Grégory, Gaby, Chris, Ben et moi. Sur chaque lit il y a une couverture couleur armée, soit d’un vert assez particulier ! Au centre de chaque chambre il y a deux tables avec huit chaises. Nous pourrons donc manger dans les chambres à titre exceptionnel, car il n’est pas prévu que nous mangions dans le mess, car celui-ci est réservé aux militaires uniquement. Nous avons avec nous trois réchauds style camping-gaz, des casseroles, … etc.

Une fois installés, nous découvrons les environs et la partie centrale du camp militaire. Cet endroit est magnifique, il y a des bois, des chemins utilisables soit par des véhicules normaux du style jeep, transport de troupe et autres. Il y a aussi d’autres chemins réservés aux engins chenillés. Des chemin de « balade » c'est-à-dire des chemins plus étroits réservés aux piétons, sont balisés et mènent à des endroits particuliers selon les exercices à accomplir.

Je pense que nous allons être très bien dans ce camp. De plus il n’y a aucune unités extérieures, étant donné que nous sommes en périodes de fêtes et donc de congé. Il ne reste sur place que les militaires de garde pour maintenir le camp en ordre de marche.

Nous prenons un chemin et nous allons nous balader durant près de deux heures pour profiter du soleil qui luit et donne une lumière particulière sur les étendues enneigées. Nous marchons sans parler. Nous entendons les semelles qui crissent sur les parties de neige verglacée. Quand nous nous arrêtons, c’est le silence qui marque les esprits. C’est très calme et reposant, chacun de nous peut entendre la respiration de son voisin et voir la vapeur d’eau s’échapper des nez et des bouches des uns et des autres !

Lange128

*
  • ****
  • 1241
  • +453/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #987 le: 08 juillet 2022 »
Bonsoir @Philou0033 et merci pour cette suite.

Cela ne t’étonnera pas si j’ai regardé où séjournaient les scouts comme je le fais à chaque fois. Séjour particulier dans un camp militaire encore en fonction, expérience intéressante, presque une initiation à la vie militaire, sans la discipline, mais avec la promiscuité de la vie en commun (ce n’est pas vraiment une surprise pour des scouts).

J’imagine la promenade dans ce paysage ensoleillé et enneigé magnifique.

Je te souhaite un bon week-end et t’embrasse.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Philou0033

*
  • ****
  • 1890
  • +577/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #988 le: 08 juillet 2022 »
Bonsoir @Philou0033 et merci pour cette suite.

Cela ne t’étonnera pas si j’ai regardé où séjournaient les scouts comme je le fais à chaque fois. Séjour particulier dans un camp militaire encore en fonction, expérience intéressante, presque une initiation à la vie militaire, sans la discipline, mais avec la promiscuité de la vie en commun (ce n’est pas vraiment une surprise pour des scouts).

J’imagine la promenade dans ce paysage ensoleillé et enneigé magnifique.

Je te souhaite un bon week-end et t’embrasse.
Daniel

Bonsoir @Lange128 !
Merci pour ton com !

Tu fais bien de regarder où se trouve les scouts et le camp militaire d'Elsenborn. Oui il est encore en fonction dans l'est du pays.
Je m'y suis rendu à deux reprises, la première étant ce week-end scout JER, et la seconde fois professionnellement.
J'ai donc suivi une formation militaire et elle peut en partie être comparée à celle des scouts à cette époque!

Inutile de t'expliquer et te raconter la beauté du coin, tu te doutes déjà de ce qu'il y a de beau à découvrir! Aux quatre saisons, c'est magnifique!

Merci Daniel de suivre le récit et de la commenter à chaque fois!

Très bon week-end aussi.

Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 385
  • +319/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #989 le: 11 juillet 2022 »
Bonjour @Philou0033
J'ai aussi passé quelques semaines au camp militaire d'Elsenborn. J'en garde un souvenir mitigé!
J'imagine bien les scouts dans les baraquements prévus pour les unités de passage. En hiver c'est le froid et la neige qui sont les soucis des militaires. Maintenant les tenues d'hiver sont nettement mieux adaptées qu'à l'époque.
Je suis certain que les scouts vont vivre une très belle aventure dans ce domaine qui est surprenant de beauté.
Merci Philou pour cette suite qui augure de belles choses à suivre.
Je t'embrasse
Philippe