Bonjour Invité

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #750 le: 21 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033 et merci pour cette suite.

Phil est constamment confronté à sa « différence » qui l’oblige à être sur ses gardes. Nous ne vivons pas dans un monde idéal où il n’y aurait aucun rejet des minorités. Il y a eu des améliorations par rapport aux années 1970, mais c’est un combat qui n’est pas terminé et qui ne le sera jamais.

Il existe certainement une intuition entre les gays qui leur permet de se reconnaître et de s’entraider, comme c’est  le cas avec Patrice, qui semble déjà sûr de son orientation sexuelle.

Je te souhaite déjà un très bon week-end.

Je t’embrasse.

Daniel

Bonjour @Lange128 !
Merci pour ton com !

Oui Phil est tout le temps confronté à sa différence. Il sait qu'il doit se méfier et être sur ses gardes. Nous ne vivons pas dans un monde de "Bisounours". Il y a des améliorations mais parfois du recul aussi. Dans les années 1970 il n'était pas du tout évident d'être "différent", j'en sais quelque chose!
Je pense qu'il y a comme une certaine intuition entre les homos ce qui permet à ceux-ci de se reconnaître. Puis il y a comme tu le soulignes l'entraide entre nous!
Phil est face à un jeune ado qui se confie à lui car il a senti cette intuition, ce lien ténu entre gays. Patrice a confiance en Phil car il prouve aux autres qu'il est la bonté même!

Merci Daniel de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je te souhaite aussi un très bon week-end!

Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 361
  • +299/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #751 le: 23 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
J'avais déjà entendu parler de cette façon d'accueillir les nouveaux élèves qui entrent en première année en humanités.
Phil a été choisi par Patrice pour qu'il soit son mentor. Phil découvre au fur et à mesure que Patrice est lui aussi gay, raison pour laquelle il a choisi Phil. Le jeune ado a appris que Phil est gay, qu'il a sauvé un ami scout durant le camp et qu'il est très fiable.
Phil se réjoui de savoir que Fabrice l'ai choisi car il se reconnais un peu en lui.
Phil est quand un peu interloqué de savoir que Patrice savait autant de choses sur lui et sur sa vie!
Merci Philou pour cette suite.
Bon dimanche à toi et à tes lecteurs.
Je t'embrasse
Philippe

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #752 le: 24 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
J'avais déjà entendu parler de cette façon d'accueillir les nouveaux élèves qui entrent en première année en humanités.
Phil a été choisi par Patrice pour qu'il soit son mentor. Phil découvre au fur et à mesure que Patrice est lui aussi gay, raison pour laquelle il a choisi Phil. Le jeune ado a appris que Phil est gay, qu'il a sauvé un ami scout durant le camp et qu'il est très fiable.
Phil se réjoui de savoir que Fabrice l'ai choisi car il se reconnais un peu en lui.
Phil est quand un peu interloqué de savoir que Patrice savait autant de choses sur lui et sur sa vie!
Merci Philou pour cette suite.
Bon dimanche à toi et à tes lecteurs.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Oui cette façon d’accueillir les nouveaux élèves en humanités est courante. Cela permet au jeune étudiant d'avoir ainsi une personne référente à laquelle il peut poser des questions et avoir des conseils.
Phil accueille donc Patrice. Patrice sait que Phil est gay et aussi digne de confiance. Ça tombe bien car Patrice lui aussi est homo, dû moins il le pense!
Nous en saurons plus dans les prochaines suites.

Merci Philippe de suivre le récit et de laisser à chaque fois un commentaire.

Je t'embrasse
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #753 le: 25 janvier 2022 »
Durant cet après-midi au bahut, je suis resté focalisé sur ce que Patrice m’avait confié durant la pause de midi. Je retrouve Marie à la récréation de l’après-midi. Je lui parle de Patrice, sans pour autant dire qu’il est gay. Je parle surtout de son ambition de faire du théâtre. Elle connait bien le responsable du groupe de théâtre, elle compte lui parler de Patrice.

Après les cours je rentre à la maison. Jean est déjà rentré, il m’attend pour le goûter. Nous mangeons ensemble des tranches de cramique avec une tasse de « cécémel ». Nous parlons de notre journée et je raconte ma rencontre avec Patrice et son envie de faire du théâtre. De son côté Jean me raconte ses flirts avec les filles de sa classe lors des récréations.

Je révise mes leçons pour être à jour dans mes études et pour être prêt en cas d’interrogation surprise. Ce serait trop bête de perdre des points qui sont faciles à gagner. Chaque point est important pour le travail journalier.

Avant le retour de mes parents, je téléphone à Ben pour avoir de ses nouvelles. Il me dit que de son côté tout va bien dans sa classe. Il a eu deux interros où il a eu presque le maximum. Il est comme moi, il ne veut pas être surpris et il veut être à jour dans toutes les matières. Je lui raconte mon repas de midi avec Patrice. Ben est impressionné d’apprendre qu’un jeune gars puisse parler de son homosexualité sans avoir peur. Bien entendu qu’il sait que je suis gay, donc ça facilite l’aveu. Puis je parle de mon rendez-vous avec Raphaël qui est prévu pour le lendemain. Ben me dit que j’ai bien fait de prévoir de lui rendre visite pour l’aider à faire le tri dans ses pensées.

Pour le souper toute la famille est là, André est également présent, il est placé à côté de Anne. Nous parlons de notre journée, de l’école, des interros, etc. Je signale à mes parents que demain en fin d’après-midi j’irai chez Raphaël pour discuter avec lui. Maman me demande de faire attention si ses parents sont homophobes. Je sais très bien que je vais devoir être sur mes gardes, mais je crains plus pour Raph que pour moi. La soirée se passe bien, nous regardons un feuilleton à la télévision : « Chapeau melon et bottes de cuir ».

Il est déjà vingt-deux heures quinze et il est temps d’aller dormir. Jean monte déjà à l’étage et j’embrasse mes parents. Je vais ensuite dans ma chambre et je me prépare pour prendre ma douche. Je rejoins Jean à la salle de bain, il est déjà sous le jet d’eau chaude. Il m’invite à venir auprès de lui, comme ça nous économisons de l’eau chaude, ainsi il en restera encore assez pour le reste de la famille. Nous finissons en même temps Jean et moi. C’est donc nus que nous regagnons nos chambres en croisant Anne et André dans le hall de nuit, bien entendu ils sont nus comme des vers eux aussi.

Je me mets sous les couvertures en écoutant avec le casque un disque de « Led Zeppelin », le n°3. Alors que je suis plongé dans l’écoute de la face « B », je remarque que la porte de ma chambre s’ouvre. La tête de Jean apparaît. Je lui fais signe d’entrer et j’ôte le casque de mes oreilles. Jean me dit :

Jea : « Désolé, j’ai frappé mais tu n’as pas entendu avec ton casque et comme il y avait encore de la lumière, je suis entré.

Moi : Tu as bien fait.

Jea : Je voulais te poser une question.

Moi : Je t’écoute, mais ne reste pas là planté, viens te coucher près de moi dans le lit, tu vas avoir froid.

Jea : Merci Phil. (Jean se couche dans mon lit sous les couvertures) J’ai réfléchi à ce que tu m’as dit à quatre heures, je suis sûr que Patrice t’as parlé d’autre chose que de théâtre ! Est-ce que je me trompe ?

Moi : Heu, qu’est ce qui te fais dire ça ?

Jea : Je sais que tu aides les autres et quand tu m’as parlé de lui, je savais qu’il n’y avait pas que le théâtre, mais qu’il avait parlé de lui, comme on parle à un ami ou à un confident !

Moi : Oui Jean, oui il s’est confié à moi. Il m’a dit que je ne lui avais pas posé la question de savoir pour quelle raison il m’a choisi comme parrain.

Jea : J’en étais sûr !

Moi : Il m’a dit que c’est parce que je suis gay, que j’ai sauvé un scout de mon équipe durant le camp et qu’il a confiance en moi. Puis il a ajouté qu’il croyait bien que lui aussi est gay.

Jea : Je n’en reviens pas, il est si jeune et il se pose déjà ce genre de question. Il te parle de lui et il se confie, c’est incroyable.

Moi : J’ai demandé à Marie de parler aux responsables du théâtre pour qu’il puisse éventuellement passer un entretien pour un rôle.

Jea : C’est super. Tu as eu raison.

Moi : Puis je sais que je vais l’aider, du moins s’il le souhaite, pour qu’il puisse vivre sa sexualité sans trop de problème, surtout en ce qui concerne l’homophobie !

Jea : Tu as encore raison Phil, mais fais attention à toi.

Moi : Je sais Jean, je sais que je dois moi aussi me prémunir face à ce fléau !

Jea : Je compte sur toi … je ne veux pas te perdre. Je t’aime mon grand frérot ! »

Jean me fait un câlin, un câlin fraternel. Je sais très bien que Jean est inquiet car il a peur que je sois une nouvelle fois face à des malades qui ne respectent pas les autres, qui pensent avoir raison et sont les « étalons » de la société. Jean se repositionne à côté de moi dans le lit. Il me regarde et je fais de même. J’aime bien cette complicité avec mon petit frère. Il est si attentif depuis les vacances en Vendée où je …

Nous continuons à parler ensemble. Je lui demande s’il a une copine depuis la rentrée scolaire. Il me répond évasivement, je pense donc qu’il a des vues sur une élève de sa classe. Il me demande alors si ça va toujours bien avec Ben. Je réponds que oui, nous sommes certains que l’un et l’autre nous pouvons nous faire confiance, c’est une question de respect. Au fur et à mesure de la conversation je sens que Jean va s’endormir. Je lui suggère d’aller dans son lit à deux reprises, mais il trouve toujours un point de vue à soulever et donc à débattre. Je lui pose une question, mais je n’obtiens pas de réponse. Je remarque qu’il s’est endormi. Je décide de le laisser dormir avec moi et j’éteins la lampe de chevet.

La nuit se passe bien, je sais que Jean est là auprès de moi et qu’il est un super frère. C’est vers six heures trente-cinq que je me réveille. Jean dort toujours. Il est paisiblement positionné, la tête vers moi, une respiration régulière, le visage reposé et comme un sourire encore endormi sur ses lèvres. Je le regarde et je me dis qu’avec son visage d’ange il doit quand même bien faire craquer les filles et qu’il pourrait aussi être désiré par les garçons, tout en sachant qu’il est hétéro.

Jean ouvre les yeux, il me regarde et il me dit :

Jea : « Bonjour frérot !

Moi : Bonjour Jean, tu as bien dormi ?

Jea : Oui, tu ne m’as pas envoyé dans ma chambre pour dormir.

Moi : Non Jean, tu dormais si bien que je n’ai pas voulu te réveiller pour que tu ailles dans ton lit.

Jea : Merci. Ça me rappelle quand parfois j’allais te rejoindre dans ton lit quand nous étions encore de jeunes enfants.

Moi : Oui, c’est vrai et c’est aussi moi qui allais te rejoindre dans ton lit.

Jea : Je ne te cache pas que ça m’a fait plaisir de dormir avec toi cette nuit.

Moi : Et à moi donc. On devrait le refaire de temps en temps !

Jea : Oui, c’est une très bonne idée.

Moi : Bon je pense qu’il est temps de se lever. Allez « ouste » la petite marmotte !

Jea : Tu peux parler !

Nous éclatons de rire et nous nous levons. Jean se retourne, je me suis aperçu qu’il a la gaule du matin. Moi aussi d’ailleurs, mais je ne me cache pas.

Moi : Tu sais Jean, tu bandes, c’est normal, tu n’as pas besoin de te cacher.

Jea : Oui, mais bon je ne voulais pas … enfin tu vois !

Moi : Oui, je vois que nous sommes dans le même état. Une bonne douche tiède et ça ira mieux. »

Nous allons à la salle de bain, nos sexes pointent vers le plafond. Je rentre dans la douche et je règle la température de l’eau. Jean me rejoint, nous sommes tous les deux encore bien bandés. Je décalotte mon gland plusieurs fois sous l’eau en tenant mon sexe en main. Jean fait de même et il continue quelques mouvements d’aller-retour sur son pénis. Je n’y tiens plus, je prends ma colonne de chair et je commence moi aussi à me masturber lascivement. Bref après dix secondes nous nous masturbons face à face. Il y a déjà pas mal de temps que cela ne nous est plus arrivé. Jean affiche un large sourire ce qui me donne aussi la banane. Nous jouissons assez vite sur la paroi de la douche. Nous ne disons rien et nous nous lavons. Ensuite Jean lave mon dos et je fais le sien par la suite. Une fois essuyés nous revenons chacun dans notre chambre.

Le petit déjeuner est servi. Le café est dans le thermos. Maman demande à Jean où il a dormi car son lit n’est pas défait. Il explique qu’il m’a rejoint hier soir pour discuter et qu’il s’est endormi dans mon lit. C’est alors l’occasion de rappeler à Maman que cet après-midi je vais chez Raphaël pour discuter avec lui. Jean ajoute qu’il doit songer à préparer un exposé mais qu’il n’a pas encore de camarade de classe avec lui. Il va devoir demander à l’un ou l’autre élève de sa classe de faire un binôme avec lui.

Nous saluons Maman avant d’aller prendre notre bus. Juste avant de refermer la porte d’entrée nous apercevons Anne et André qui descendent les escaliers. Nous leur disons « bonjour » de loin et nous partons vers l’arrêt de bus.

La matinée se passe bien. Pas d’interro aujourd’hui. Nous avons eu deux heures de physique suivies par deux heures de français. Durant le quart d’heure de récréation je retrouve Marie et Isabelle à notre endroit habituel. Marie parle déjà des vacances de Noël avec Isabelle. Pour ma part, c’est encore loin. Je ne sais pas si nous n’allons pas avoir quelques jours avec l’équipe JER durant cette même période. Ça me rappelle les quelques jours passés à Pâques avec les deux filles et les parents de Marie.

Je rentre en bus et arrive à la maison avant Jean : c’est plutôt rare. J’en profite pour mettre la table sur la terrasse vu le beau temps qui règne. Je regarde dans le frigo et je vois que le repas est déjà prêt : c’est un plat froid composé d’un pain de viande, de salade, de tomates et de betteraves rouges, le tout accompagné de pommes de terre froides. Ça a l’air vraiment appétissant.

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #754 le: 25 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033 et merci pour cette suite.

J’aime bien ces deux frères qui sont des confidents l’un pour l’autre, qui se montrent nus sans complexes et j’allais dire sans connotation sexuelle.

Ce n’est pas tout à fait vrai puisqu’ils se masturbent ensemble le matin, mais cela semble très naturel compte tenu de leur relation très forte. Je ne pense pas que cela dérange Ben.

Je t’embrasse.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #755 le: 25 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033 et merci pour cette suite.

J’aime bien ces deux frères qui sont des confidents l’un pour l’autre, qui se montrent nus sans complexes et j’allais dire sans connotation sexuelle.

Ce n’est pas tout à fait vrai puisqu’ils se masturbent ensemble le matin, mais cela semble très naturel compte tenu de leur relation très forte. Je ne pense pas que cela dérange Ben.

Je t’embrasse.
Daniel

Bonjour @Lange128 !
Merci pour ton com !

Oui les deux frères sont l'un et l'autre attentifs l'un pour l'autre. Il y a les moments d'entente étant très jeune puis il y a eu l'attaque lors des vacances en Vendée! C'est depuis cet été là qu'ils se sont très fort rapprochés.
Ils se permettent de se masturber ensemble, signe qu'ils sont très ouverts tous les deux et qu'il n'y pas de connotation sexuelle, effectivement!
Ben est peut-être au courant mais ne semble pas inquiet du tout! Il sait que Phil l'aime d'un amour profond!

Merci Daniel de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 361
  • +299/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #756 le: 26 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
Phil se pose toujours des questions à propos de Patrice mais aussi pour Raphaël. Phil compte rendre visite à Raph pour discuter avec lui.
Phil peut compter sur son frère Jean pour lui raconter ses soucis et ses joies. Les deux frères sont toujours aussi attentifs l'un envers l'autre, c'est vraiment un amour fraternel qui les unis.
Les deux frères s'entendent bien ils vont même se masturber face à face sous la douche.
Merci Philou pour cette suite et ton super récit.
Je t'embrasse
Philippe

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #757 le: 26 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
Phil se pose toujours des questions à propos de Patrice mais aussi pour Raphaël. Phil compte rendre visite à Raph pour discuter avec lui.
Phil peut compter sur son frère Jean pour lui raconter ses soucis et ses joies. Les deux frères sont toujours aussi attentifs l'un envers l'autre, c'est vraiment un amour fraternel qui les unis.
Les deux frères s'entendent bien ils vont même se masturber face à face sous la douche.
Merci Philou pour cette suite et ton super récit.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Beau résumé de la suite!
Oui Phil est intrigué par le jeune élève Fabrice. Il en parle avec Jean.
Une visite chez Raphaël pourra probablement créé une relation d'amitié entre les deux garçons et peut-être avec Ben. Nous verrons dans les suites prochaines comment cela se passera!
Oui, tu as raison, les deux frères s'aiment d'un amour fraternel très fort suite aux événements vécus en Vendée! Ils sont tous les deux attentifs l'un à l'autre.

Merci Philippe de suivre le récit et de laisser un commentaire si régulièrement!

Je t'embrasse!
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #758 le: 28 janvier 2022 »
Chapitre 4.
« Amandine et Jean » - « Raphaël »


Je suis dans la cuisine et j’attends que Maman rentre ainsi que mon frère, Jean. En ce qui concerne Anne, je ne sais pas si elle revient à midi pour manger ou pas. J’ai mis quatre places à table, on verra bien, à défaut il faut enlever une assiette deux couverts et un verre. Je vérifie que les deux cruches à eau sont bien remplies : oui nous buvons de l’eau de distribution en y mettant, selon nos goûts, de la grenadine, du sirop de citron ou de menthe.

J’entends la porte d’entrée qui s’ouvre, je vais voir dans le hall qui rentre. C’est Maman, elle semble fatiguée. Je viens lui donner un bisou et je lui demande comment elle va ! Elle me dit qu’elle a été bloquée dans les embouteillages du matin à cause d’un accident entre un tram et une voiture, puis en rentrant par de nouveaux travaux dus à la construction du métro. Elle me demande comment ma matinée s’est passée, je lui réponds que je n’ai pas eu d’interro, que j’ai parlé avec Marie et Isabelle à la récré. J’ajoute que j’ai mis la table et que Jean n’est pas encore là.

J’ai à peine fini d’expliquer ce que j’ai fait à Maman que la porte d’entrée s’ouvre. C’est Jean qui rentre, il est accompagné d’une autre personne. Il la laisse passer devant lui, c’est une fille. Oh là, au premier coup d’œil, elle est charmante ! Elle a la même taille que Jean, elle est rousse, cheveux mi-longs, avec des grains de beauté sur le nez et sur les joues. Son regard est intense, ses yeux sont d’un beau vert émeraude et ses lèvres sont d’un très beau rouge carmin qui saute aux yeux. Décidément Jean à très bon goût en ce qui concerne les filles. Il présente cette jeune fille à Maman en disant :

Jea : « Voilà Amandine, elle est dans ma classe et c’est avec elle que je vais faire mon exposé !

Mam : Bonjour Amandine, heureuse de te connaître !

Ama : Moi aussi, je suis heureuse de faire votre connaissance !

Jea : Voilà mon grand frère, Phil.

Ama : Bonjour Phil !

Moi : Bonjour Amandine, bienvenue à la maison.

Mam : Je suppose que vous restez pour le dîner ?

Ama : Oui, c’est gentil de m’inviter !

Mam : Pas de soucis. Phil tu as bien mis quatre places à table ?

Moi : Oui Maman, comme je ne savais pas combien nous étions, j’ai mis quatre places ne sachant pas si Anne revenait !

Mam : Tu as bien fait : ta sœur ne rentre pas avant demain soir !

Moi : C’est parfait alors.

Mam : Allez, à table. Au fait Phil où as-tu dressé la table ?

Moi : Sur la terrasse, il fait encore si bon !

Mam : C’est parfait, tu es super mon grand ! »

Nous nous rendons alors sur la terrasse. Au passage je prends le plat froid et je le dépose sur la table. Voyant çà Jean se lève et va chercher le reste, soit les pommes de terre froides et la salade, Maman quant à elle apporte la vinaigrette, la mayonnaise et la moutarde. Nous pouvons donc manger.

Durant ce repas nous apprenons que la copine de Jean habite elle aussi dans le quartier, à cinq minutes à pied de la maison. Elle est en classe avec Jean depuis le début de ses humanités. Je remarque qu’elle regarde souvent vers mon frangin et lui de même : il n’a d’yeux que pour elle ! Je suis certain que Maman l’a aussi remarqué. Nous ne disons rien, mais nous n’en pensons pas moins ! Je demande alors à Jean :

Moi : « Dis-moi Jean, vous allez faire un exposé sur quoi exactement ?

Jea : C’est sur la vie en général et en particulier sur la différence entre « vivre en ville » et « vivre à la campagne » !

Mam : Ça à l’air super comme travail !

Ama : Oui, j’ai tout de suite aimé ce thème proposé par Jean, j’ai accroché dès le début et aussi j’avais aussi craqué pour un autre. C’est pour cette raison qu’il m’a fallu le temps de me décider !

Moi : Super, j’ai hâte de lire votre travail dès qu’il sera terminé !

Jea : Merci frérot, pas de souci, on te le montrera !

Mam : J’espère que vous penserez à moi aussi !

Ama : Bien entendu, il ne manquerait plus que ça !

Mam : C’est parfait ! Quelqu’un veut un dessert, il y a encore de la salade de fruits !

Ana : C’est avec plaisir, merci.

Jean et moi : Moi aussi !

Mam : J’ai compris, ce sera pour quatre alors ! Phil tu débarrasses pendant que Jean va chercher les bols à dessert. Merci les garçons !

Nous nous pressons pour faire ce que Maman nous demande. J’apporte tout dans la cuisine tandis que Jean s’occupe des bols et des cuillères. Maman, quant à elle, prépare de la crème fraîche pour mettre au-dessus de la salade de fruits !

Nous sommes à table et nous dégustons ce très bon dessert. C’est une salade de fruits maison ! Les fruits ont été choisis et découpés par Maman, elle y a incorporé un petit verre de kirch pour relever un peu de goût. Puis avec cette crème fraîche, c’est un délice. Amandine demande si elle peut avoir encore un peu de ce dessert, tout comme Jean par ailleurs. Maman leur donne une louche supplémentaire.

Je laisse mon frère et Amandine s’activer pour leur travail collectif. J’aide Maman à ranger la table et  laver la vaisselle. Tout en vaquant à ces occupations ménagères, Maman et moi nous discutons de Jean et de sa nouvelle copine Amandine. Je dis qu’elle est amoureuse de Jean, il suffit de voir son regard posé sur lui. Maman acquiesce et ajoute que Jean de son côté n’a pas cessé de la « zieuter ». Pour moi ils vont très bien ensemble. Maman est du même avis.

Une fois les tâches ménagères terminées, je monte dans ma chambre. Je revois quand même mon cours de chimie bien que mon travail soit clôturé. J’aime bien ce cours et je veux pouvoir terminer premier dans cette branche tout comme en math. Oui, je suis plutôt scientifique et donc ce genre de cours est important pour moi au même titre que la physique d’ailleurs. Je sais que d’autres élèves de la classe sont très forts, mais pas dans toutes les matières.

J’entends frapper à la porte de ma chambre. Ce sont Jean et Amandine qui s’introduisent dans mon « antre ». Je sais que Jean va me demander quelque chose. Je lui prête alors toute mon attention et je l’écoute :

Jea : « Phil, Amandine et moi, nous voudrions ajouter dans notre travail des photographies qui pourraient illustrer ce que nous développons. Nous avons pensé pouvoir utiliser ton appareil photo qui est plus perfectionné que les nôtres !

Moi : Pas de soucis. Dès que vous en avez besoin, je vous en explique le fonctionnement.

Ama : Merci, tu es super sympa.

Jea : Merci frérot.

Moi : De rien, c’est normal.

Amandine et Jean quittent ma chambre et j’entends qu’ils se parlent dans le hall de nuit. Amandine lui dit qu’elle me trouve vraiment super de lui prêter l’appareil photo et en plus de proposer de montrer comment il fonctionne. Puis Jean lui répond que je suis toujours disposé à l’aider, comme il l’est pour moi. Amandine ajoute alors qu’elle n’avait jamais vu deux frères s’entendre comme nous. Je me remets devant mon bureau, j’ai du mal à me concentrer. Les propos qu’ils ont échangés sont si positifs, prononcés si spontanément que cela me donne des frissons. Oui mon jeune frère est lui aussi super, il est si attentif. Nous avons retrouvé cette entente que nous avions étant jeunes. Je suis envahi de tellement de beaux souvenirs avec Jean, mais aussi avec Anne. Il me faut cinq minutes pour me replonger sur mon cours de chimie.

Il est presque seize heures. J’entends Maman nous appeler pour le goûter. Je descends à la cuisine et suis immédiatement rejoint par Amandine et Jean. Maman nous a fait des crêpes avec un verre de « cécémel » froid. Amandine semble aimer ce goûter tout comme Jean. Je me rends compte que la copine de Jean, Amandine, me regarde souvent. Elle baisse les yeux quand mon regard va vers elle. J’ai l’impression qu’elle me dévisage et qu’elle me sonde ! Jean lui aurait-il dit que je suis gay ? Ça m’intrigue, je ne sais pas quoi penser. Je vais demander ce qu’il en est à Jean, ce soir avant d’aller dormir.

Il est temps pour moi de partir pour aller chez Raphaël. Je dis au revoir à Amandine en me permettant de lui faire la bise. Maman a le sourire et Jean me regarde l’air étonné ! Bref je prends mes affaires et je vais attendre le bus à l’arrêt pour me rendre dans le quartier où réside, Raphaël. Le trajet ne dure que dix minutes à tout casser. Je suis maintenant devant l’habitation de mon ami scout. C’est un immeuble unifamilial à deux façades. (L’une à l’avant et l’autre à l’arrière) J’appuie sur la sonnette. Une minute plus tard c’est une jeune fille qui m’ouvre la porte. Elle a environ treize ou quatorze ans, un mètre soixante, cheveux marrons se terminant par une queue de cheval. Elle me dit :

Fille : « Bonjour !

Moi : Bonjour, je suis Philippe, ou Phil comme on m’appelle d’habitude !

Fille : C’est pour Raph alors !

Moi : Oui, nous sommes dans la même équipe JER aux scouts.

Fille : Oui, il m’a parlé de toi. Viens entre, moi c’est Catherine, ou "Cath" pour les intimes.

Moi : Merci Catherine.

Je remarque qu’elle me dévisage, mais comme si pour elle c’était normal. Elle me regarde de la tête aux pieds. Je me demande si elle fait ça avec tous les visiteurs ? Une fois dans le living, elle appelle alors son frère Raphaël. « Raph, ton copain Phil est là », crie-t-elle au pieds des escaliers. Je ne sais plus que penser !

Peu de temps après cet appel, j’entends débouler de l’étage quelqu’un que je suppose être Raphaël. Raté : ce n’est pas lui ! Je découvre un jeune gars d’une dizaine d’années, roux avec des taches de rousseur sur tout le visage. Je fais une vague comparaison avec Amandine, mais ça n’a rien à voir. Il s’arrête au niveau de la dernière marche et il me dévisage ! Dix secondes après c’est Raph qui dévale les marches d’escalier. En arrivant en bas il dit :

Rap : « Allez Kevin, laisse-moi passer !

Moi : Bonjour Raph.

Rap : Salut Phil. Viens, on va dans ma chambre !

Moi : Ok. »

Je suis Raphaël, nous montons les marches et arrivés au premier étage, nous prenons l’escalier qui mène au second. Raph rentre dans une pièce qui ressemble plus à une mansarde qu’à une chambre à coucher. C’est là que Raph a son domaine. C’est une pièce de trois mètres soixante de long sur deux mètres quatre-vingts de large. Il y a son lit, une garde-robe minuscule et un petit bureau avec une chaise. Quelques posters aux murs et comme fenêtre, une tabatière. L’éclairage est composé de plusieurs petites lampes de couleurs dans les coins et une lampe de bureau sur le meuble du même nom !

Je réalise combien Raphaël doit être à l’étroit dans cette « chambre » minuscule. Je me rends compte qu’il ne doit pas avoir facile. C’est le choc de deux mondes. Je vis dans une chambre de plus de vingt-cinq mètres carrés et la sienne n’en a même pas la moitié ! Je me rends compte qu’il vit dans un autre monde que le mien, qu’il n’a pas la même façon de vivre, en un mot : je ne le connais pas !

Lange128

*
  • ****
  • 1074
  • +404/-0
  • Bis repetita placent
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #759 le: 28 janvier 2022 »
Bonsoir @Philou0033 et merci pour cette suite.

Une idylle est-elle en train de se nouer entre Amandine et Jean ? Cela ne m’étonnerait pas.

Phil se rend ensuite chez Raphaël. On ressent un malaise à son arrivée, il me semble que Cath a des préjugés à son sujet. S’imagine-t-elle qu’il est le petit ami de Raph ? Désapprouve-t-elle l'homosexualité de son frère ?

Nous en apprendrons certainement plus dans la prochaine suite.

Je t’embrasse.
Daniel
Récits en cours :
Deux cousins - Deuxième partie
Nouvelles

Récits finis :
Un samedi à Whitby
Joël chez l'urologue (medfet)
L'invasion des Spermiphages - Le retour (gay cette fois)

Immunité (SF, gay, derniers épisodes)
Suite et fin de ce récit ici. Vous pouvez en lire le début, le début de « Deux cousins » ainsi que mes anciens textes sur Gai-Éros où je publie sous le pseudo de Jules1291 :
Ma page personnelle sur Gai-Éros

bech

*
  • ***
  • 316
  • +66/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #760 le: 28 janvier 2022 »
Retour à la maison assez tard après l'invitation  par les parents de Jean-Philippe.

Nouvelle journée de classe le lendemain. Je suis surpris d'apprendre que quelquefois Philippe emmène ses tartines pour midi. Il y a 40 ans et plus, en France, toute la classe sauf 7 à 10 % d'externes allait manger le repas unique de la cantine. C'est plus à notre époque que certains collégiens et lycéens sortent manger à la boulangerie ou l'hypermarché du coin et peut être, pour certains, emmènent de la nourriture, mais c'est une minorité.

Le soir, Phil va annoncer sa réinscription au judo et participe à une séance. Toni, le professeur l'a reconnu.

Il revoit une connaissance prénommé Valentin avec lequel il fait l'échauffement. Puis, une fois la séance finie, il est abordé par un autre à la douche qu'il a l'impression de connaître sans le reconnaitre. Toni, 20 ans, lui dit qu'il était dans son ancienne unité scoute qu'il a quitté pour la même raison que lui. Il dit être gay et déconseille à Phil d'emmener son petit ami, certains judokas étant homophobes.

Le soir, Phil en parle dans sa famille et Jean se montre inquiet. Il pense aussi à téléphoner à Raphaël et convient d'un rendez-vous pour mercredi en fin d'après-midi.

Le lendemain à la cantine, il discute avec des élèves de première année. Plus particulièrement avec l'un d'entre eux qui a 12 ans. Les anciens parrainent les nouveaux. Les âges énoncés m'ont surpris, mais j'ai vu qu'en Belgique, vous avez une année de plus d'école primaire et une année de moins en secondaire qu'en France. Et vous comptez les années dans l'ordre standard, pas comme à la NASA.

Patrice a un frère en 4ème. Il est intéressé par le théâtre et souhaiterait jouer dans la pièce des plus grands à la fin de l'année scolaire. A la fin, Il souhaite que Philippe sache pourquoi il l'a choisi. C'est parce qu'il est gay ! Patrice dit qu'il pense l'être aussi mais n'en a pas parlé à son frère ni à ceux de sa classe. Il a entendu du bien de Phil (son ouverture aux autres) à la fois par son frère et par Jean Christophe et est au courant des problèmes dans son ancienne unité scout.

Philippe est touché par cette rencontre. Dans l'après midi, il en parle à Marie pour l'aspect théâtre.

Le soir, une fois que Phil est dans sa chambre, Jean vient le voir pour discuter des comptes rendus de la journée. Il s'est douté que Patrice ne lui a pas parlé que de théâtre.

Finalement, ils discutent longtemps dans le lit de Phil où Jean s'endort. Au matin, ils se rappelent que tous deux, il leur arrivait de dormir ensemble et ils pensent le refaire. C'est lors du déjeuner que la mère demande où Jean a dormi vu que son lit n'est pas défait.

Philippe va au lycée pour le matin, mais comme c'est mercredi, il rentre pour midi et constate qu'un repas tout prêt est au réfrigérateur.

La mère arrive, retardée sur la route, puis Jean avec une fille de son âge. Amandine est de sa classe. Ils doivent préparer un exposé ensemble. Pendant le repas, Philippe s'aperçoit que Jean et Amandine se regardent souvent. Mais cette fois-ci, Jean n'a pas choisi une gothique. En discutant après le repas, Philippe et sa mère trouvent que Jean et Amandine vont bien ensemble.

Au bout d'un certain temps, Jean et Amandine vont dans la chambre de Phil pour lui emprunter l'appareil photo afin de pouvoir illustrer l'exposé. Il vaut mieux qu'il ne soit pas trop urgent, parce-que entre finir une pellicule et la faire développer et tirer, ça va prendre quelques jours. En tout cas, Amandine trouve super l'entente entre Phil et Jean.

Mais il est temps pour Phil d'aller chez Raphaël. C'est Catherine, sa soeur de 14 ans qui lui ouvre, mais quand elle appelle Raphaël, c'est Kevin, 10 ans qui se montre en premier.

Phil constate que la chambre de Raphaël est 2 fois plus petite que la sienne. Mais en faisant des mesures chez moi, je dirai que c'est plutôt la chambre de Phil qui est grande que l'inverse.


Voilà.  J'aurai mis moins de temps pour commenter quelques chapitres et j'ai vu que tu as commencé une nouvelle histoire il y a quelques temps. Et puis, il y a des récits d'autres auteurs.
Bonne fin de semaine.

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #761 le: 29 janvier 2022 »
Bonsoir @Philou0033 et merci pour cette suite.

Une idylle est-elle en train de se nouer entre Amandine et Jean ? Cela ne m’étonnerait pas.

Phil se rend ensuite chez Raphaël. On ressent un malaise à son arrivée, il me semble que Cath a des préjugés à son sujet. S’imagine-t-elle qu’il est le petit ami de Raph ? Désapprouve-t-elle l'homosexualité de son frère ?

Nous en apprendrons certainement plus dans la prochaine suite.

Je t’embrasse.
Daniel

Bonjour @Lange128 !
Merci pour ton com !

Oui, on dirait bien que Jean soit hypnotisé par Amandine, une idylle est entrain de se nouer entre les deux ados semble-t-il! Nous en, saurons plus dans les suites à venir.
Comme tu l'a bien dit, lorsque Phil arrive chez Raphaël, l'atmosphère est pesante. Il y a comme une chape de plomb qui s'étend sur l'habitation et ses habitants. La sœur, Catherine est froide et regarde de façon hautaine le copain de son frère! Serait-elle homophobe? Sait-elle si son grand frère est gay? Pense-t-elle que Phil est son "petit-ami"?
Nous en saurons plus dans les prochaines suites.

Merci Daniel de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Très bon week-end!
Je t'embrasse!
Philou

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #762 le: 29 janvier 2022 »
Retour à la maison assez tard après l'invitation  par les parents de Jean-Philippe.

Nouvelle journée de classe le lendemain. Je suis surpris d'apprendre que quelquefois Philippe emmène ses tartines pour midi. Il y a 40 ans et plus, en France, toute la classe sauf 7 à 10 % d'externes allait manger le repas unique de la cantine. C'est plus à notre époque que certains collégiens et lycéens sortent manger à la boulangerie ou l'hypermarché du coin et peut être, pour certains, emmènent de la nourriture, mais c'est une minorité.

Le soir, Phil va annoncer sa réinscription au judo et participe à une séance. Toni, le professeur l'a reconnu.

Il revoit une connaissance prénommé Valentin avec lequel il fait l'échauffement. Puis, une fois la séance finie, il est abordé par un autre à la douche qu'il a l'impression de connaître sans le reconnaitre. Toni, 20 ans, lui dit qu'il était dans son ancienne unité scoute qu'il a quitté pour la même raison que lui. Il dit être gay et déconseille à Phil d'emmener son petit ami, certains judokas étant homophobes.

Le soir, Phil en parle dans sa famille et Jean se montre inquiet. Il pense aussi à téléphoner à Raphaël et convient d'un rendez-vous pour mercredi en fin d'après-midi.

Le lendemain à la cantine, il discute avec des élèves de première année. Plus particulièrement avec l'un d'entre eux qui a 12 ans. Les anciens parrainent les nouveaux. Les âges énoncés m'ont surpris, mais j'ai vu qu'en Belgique, vous avez une année de plus d'école primaire et une année de moins en secondaire qu'en France. Et vous comptez les années dans l'ordre standard, pas comme à la NASA.

Patrice a un frère en 4ème. Il est intéressé par le théâtre et souhaiterait jouer dans la pièce des plus grands à la fin de l'année scolaire. A la fin, Il souhaite que Philippe sache pourquoi il l'a choisi. C'est parce qu'il est gay ! Patrice dit qu'il pense l'être aussi mais n'en a pas parlé à son frère ni à ceux de sa classe. Il a entendu du bien de Phil (son ouverture aux autres) à la fois par son frère et par Jean Christophe et est au courant des problèmes dans son ancienne unité scout.

Philippe est touché par cette rencontre. Dans l'après midi, il en parle à Marie pour l'aspect théâtre.

Le soir, une fois que Phil est dans sa chambre, Jean vient le voir pour discuter des comptes rendus de la journée. Il s'est douté que Patrice ne lui a pas parlé que de théâtre.

Finalement, ils discutent longtemps dans le lit de Phil où Jean s'endort. Au matin, ils se rappelent que tous deux, il leur arrivait de dormir ensemble et ils pensent le refaire. C'est lors du déjeuner que la mère demande où Jean a dormi vu que son lit n'est pas défait.

Philippe va au lycée pour le matin, mais comme c'est mercredi, il rentre pour midi et constate qu'un repas tout prêt est au réfrigérateur.

La mère arrive, retardée sur la route, puis Jean avec une fille de son âge. Amandine est de sa classe. Ils doivent préparer un exposé ensemble. Pendant le repas, Philippe s'aperçoit que Jean et Amandine se regardent souvent. Mais cette fois-ci, Jean n'a pas choisi une gothique. En discutant après le repas, Philippe et sa mère trouvent que Jean et Amandine vont bien ensemble.

Au bout d'un certain temps, Jean et Amandine vont dans la chambre de Phil pour lui emprunter l'appareil photo afin de pouvoir illustrer l'exposé. Il vaut mieux qu'il ne soit pas trop urgent, parce-que entre finir une pellicule et la faire développer et tirer, ça va prendre quelques jours. En tout cas, Amandine trouve super l'entente entre Phil et Jean.

Mais il est temps pour Phil d'aller chez Raphaël. C'est Catherine, sa soeur de 14 ans qui lui ouvre, mais quand elle appelle Raphaël, c'est Kevin, 10 ans qui se montre en premier.

Phil constate que la chambre de Raphaël est 2 fois plus petite que la sienne. Mais en faisant des mesures chez moi, je dirai que c'est plutôt la chambre de Phil qui est grande que l'inverse.


Voilà.  J'aurai mis moins de temps pour commenter quelques chapitres et j'ai vu que tu as commencé une nouvelle histoire il y a quelques temps. Et puis, il y a des récits d'autres auteurs.
Bonne fin de semaine.

Bonjour @bech !
Merci pour ton com !

Tu as raison en ce qui concerne les repas de midi proposé dans les cantines scolaires. Pour ma part je mangeais des tartines ou des plats froids (en été) venant de la maison. C'est parce que mes parents et donc la famille mangeaient chaud au soir (pour le souper).

Phil reprend le judo et découvre après avoir fait connaissance de Val et Toni. Il sait aussi que certains judokas sont homophobes et qu'il vaut mieux qu'il ne vienne pas avec son "petit-ami" Ben.

C'est ensuite la découverte de Patrice, jeune élève de 12ans qui a choisi Phil comme "parrain" pour débuter ses classes secondaires. C'est de plus en plus courant que les plus anciens aident et guident les plus jeunes surtout dans les écoles ayant beaucoup d'étudiants! Fabrice a choisi Phil en connaissance de cause, il sait qu'il est gay mais aussi qu'il vient en aide aux autres.

Phil aime son frère et découvre Amandine. Il leur prête même son appareil photo pour qu'ils puissent agrémenter leur travail de photos. Il y a un amour fraternel qui uni les deux frères.

C'est la visite chez Raphaël, Phil sent qu'il est observé par la sœur de Raph. Puis il y a le petit frère qui surgi lui aussi. Phil se sent observé se demandant si la sœur est au courant de son orientation sexuelle!

Nous en saurons plus dans les suites à venir!

Merci Bech de suivre le récit et de laisser un commentaire.

Très bon week-end!
Je t'embrasse!
Philou

Bouffondelalune

*
  • ***
  • 361
  • +299/-0
    • Voir le profil
Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #763 le: 31 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
Jean revient à la maison avec une copine de classe, Amandine. Les deux ados vont préparer un exposé ensemble.
Après le repas de midi, alors que Phil est dans sa chambre, Jean vient demander à son grand frère s'ils peuvent avoir son appareil photo à prêter pour agrémenter leur exposé avec des photos. Phil est d'accord et il se propose de leur expliquer le fonctionnement de l’appareil.
Il est temps pour Phil d'aller rendre visite à Raphaël. En arrivant chez son copain scout, Phil est accueilli par la sœur qui semble le regarder de la tête aux pieds! Sait-elle quelque chose sur l'orientation sexuelle de Phil? Pense-t-elle que son frère est gay?
Merci Philou pour cette suite.
Je t'embrasse
Philippe

Philou0033

*
  • ****
  • 1784
  • +549/-0
  • L'amitié, c'est la joie de l'autre.
    • Voir le profil
Re : Re : Au camp scout (Ado - gay) (reprise Docti)
« Réponse #764 le: 31 janvier 2022 »
Bonjour @Philou0033
Jean revient à la maison avec une copine de classe, Amandine. Les deux ados vont préparer un exposé ensemble.
Après le repas de midi, alors que Phil est dans sa chambre, Jean vient demander à son grand frère s'ils peuvent avoir son appareil photo à prêter pour agrémenter leur exposé avec des photos. Phil est d'accord et il se propose de leur expliquer le fonctionnement de l’appareil.
Il est temps pour Phil d'aller rendre visite à Raphaël. En arrivant chez son copain scout, Phil est accueilli par la sœur qui semble le regarder de la tête aux pieds! Sait-elle quelque chose sur l'orientation sexuelle de Phil? Pense-t-elle que son frère est gay?
Merci Philou pour cette suite.
Je t'embrasse
Philippe

Bonjour @Bouffondelalune !
Merci pour ton com !

Que dire, tu as très bien résumé cette suite!
Jean revient avec Amandine, ils vont préparer un exposé. Cette entente entre Amandine et Jean va-t-elle se poursuivre au-delà de l'exposé?
Phil est toujours disponible pour Jean, il accepte donc de prêter son appareil photo.
C'est le moment de revoir Raphaël, mais Phil se demande où il est tombé. Catherine, la sœur de Raph le scrute de la tête aux pieds, sait-elle si Phil est gay?
Nous en saurons plus dans les prochaines suites!

Merci Philippe de suivre le récit et de laisser un commentaire à chaque fois!

Je t'embrasse!
Philou