Bonjour Invité

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - inny-2

Pages: [1]
1
Le septième monde (fantastique avec personnages gays, inachevé)   
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny du 23 juillet 2011 au 18 mai 2013.

Ce récit est la suite de La Porte des Mondes, qui s'inscrit dans le cycle d'Outremonde commencé avec le récit Deux mondes et qui s'est poursuivi dans Les chroniques d'outremonde.

2
La porte des mondes (fantastique avec personnages gays, terminé)   
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny à partir du  20 novembre 2010

Bonjour et bienvenue sur ce nouveau récit.

C'est le troisième volet du cycle d'Outremonde, commencé avec Deux mondes puis Les chroniques d'outremonde.

L'histoire prend place 137 ans après la fin des Chroniques, dans de nouveaux lieux et avec de nouveaux personnages.

Sur Terre, en France, les Protecteurs ont gagné en puissance et ont longtemps dominé le pays avant d'être renversés. Un siècle de tranquillité relative s'est instauré avant que démarre une série d'évènements qui va entraîner bien malgré lui un jeune ingénieur dans cette aventure.

En Outremonde, d'autres héros se sont dressés en leur temps contre les restes des forces des Protecteurs. Aucune nouvelle n'a filtré des autres mondes, la séparation tient bon depuis la fin du nexus. Mais les Protecteurs, Ludvik et ses compagnons le savent, sont très puissants et déterminés, et ce silence est inquiétant...

3
Les chroniques d'outremonde (fantastique avec personnages gays, terminé)
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny à partir du 17 septembre 2008.


Au Commencement

Vingt-cinq années se sont écoulés depuis les évènements qui ont conduit à la séparation entre la Terre et Outremonde. Ludvik et Marc se sont mariés, et ont adopté Stephan, un enfant orphelin, quelques années plus tard. Quand à Jean et Finnadan, ils ont deux garçons et une fille. Thibault, Thomas et Léa. Thibault est doué pour la magie élémentale, tandis que Thomas, qui porte une grande admiration à Ludvik, s'entraîne avec acharnement pour devenir un maître épéiste. Léa... ma foi, elle est très discrète, je dois dire. Je crois que je l'intimide, mais elle est jeune encore. Stephan ? Lui aussi est prometteur, mais avec les parents qu'il a, ce n'est pas étonnant.
Ils pourraient vivre une vie sans histoire, tous autant qu'ils sont, mais leurs parents n'ont pas résolu tous les problèmes d'Outremonde, et leurs ennemis ne les ont pas oubliés...
Ludvik, toujours aussi généreux, a partagé son stock d'élixirs de jouvence avec ses amis. Ce qui n'est pas sans générer quelques effets intéressants, comme le fait que nous avons maintenant l'air aussi jeunes que les enfants. Amusant, mais pas désagréable. Nous vieillirons en même temps qu'eux.

Bon, et moi, me direz-vous ? Eh bien... être archimage n'est pas de tout repos, mais je ne regrette pas d'avoir obtenu ce titre, même s'il m'a beaucoup éloigné de mes amis. Mais je trouverai bien un moment, un jour prochain, pour leur rendre visite. Pour le moment, les affaires de l'université des arcanes m'accaparent de plus en plus. Il y a du travail, ici, et... mais je ne vais pas vous ennuyer avec ça.
Tiens, je devrais peut-être faire venir Thibault ici. Il va falloir que j'en parle à ses parents... si je parviens à sortir d'ici sans qu'un grand maître me tombe dessus avec un problème « urgent ». Peut-être devrais-je me téléporter discrètement...

4
A priori, c'est un problème seulement sur certains comptes.

Si depuis le compte inny-2 j'envoie un message à un autre utilisateur, le message est transmit mais ma boite aux lettres des messages envoyés reste vide.

Depuis mon autre compte qui concerne tout ce qui n'est pas en rapport avec la publication des récits d'inny, il n'y a pas ce problème.

5
La réédition des œuvres d'inny se poursuit.

Jusqu'à présent, les récits d'inny déjà publiés se déroulaient en France à notre époque, plus précisément durant la première décennie de ce siècle.

Liste des récits déjà publiés avec leur date de parution initiale :

  Début          Fin      Titre
20/03/0828/04/08Noirs secrets
29/04/0827/09/10Entre ombre et lumière
14/09/1002/03/11Sombres secrets

Liste des one-shot publiés

Parution initiale      Titre
03/11/08Café (one shot)
29/11/10La nuit porte conseil (one shot)

Il reste à republier série de 4 récits que je nomme "La saga d'outremonde".

Dans ces récits, certaines choses continuent de se dérouler sur terre en France, mais une partie importante se déroule ailleurs, sur un autre monde (voire plusieurs plus tard), très différent de notre planète puisque la magie a sa place.

L'orientation principale de ces récits est donc "Fantastique". Il y a toujours des personnages gays, mais l'aspect sexualité prend moins de place au profit de l'aventure.

Donc, comme pour les récits de Florian publiés par laurentdu51100 qui lui aussi parlent de la vie d'un personnage gay mais avec une histoire très riche en dehors de l'aspect sexuel sont dans la rubrique "Tout thème" de ce site web, j'ai choisi moi aussi de mettre les récits de la saga d'outremonde puisque c'est l'aspect fantastique qui est le plus important.

Liste des récits de la saga d'outremonde :

  Début          Fin      Titre
11/06/0816/09/08Deux mondes
17/09/0815/02/09Les chroniques d'outremonde
20/11/1018/07/11La porte des mondes
23/07/1116/05/13Le septième monde

6
Gay / La nuit porte conseil (gay, one-shot)
« le: 03 août 2021  »
La nuit porte conseil (gay, one-shot)
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny le 29 novembre 2010.


J'étais chez mon ami Cédric, il m'avait invité à passer le week-end chez lui, c'était loin d'être la première fois, vu qu'il était mon meilleur ami. Et le fait qu'il soit gay n'y a rien changé. On s'entend super bien tous les deux, ayant déconné comme c'est pas permis, fait les quatre cent coups, bref, rien que de très normal dans une vie de collégiens puis de lycéens. Et même encore aujourd'hui, rien n'a changé à ce niveau-là, même si une petite partie de notre folie adolescente s'est apaisée sous la raison de l'âge adulte.
Mais nous sommes encore jeunes, et apprécions toujours cette complicité issue tant de notre amitié que de toutes ces bêtises partagées. Et vu que nous sommes seuls pour le week-end, les parents de Cédric étant partis en amoureux, on est libres de se déchaîner une fois de plus. Là, on s'est (gentiment) battus pour le motif, très futile, d'être le premier à arriver à la douche. Évidemment, comme nous sommes de la même force, on doit s'en remettre aux défis.
- C'est à ton tour, lui dis-je.
- Bon, le premier à poil prend sa douche en premier.
- Ok (je ne suis pas pudique pour un sou, et même pas pour mon pote homo).
- Mais si on est ex-aequo, on prend notre douche ensemble.
- Trois...deux...un... go !

-Vu que t'en es à me frotter le dos, dis-je, tu peux aussi me laver les cheveux, pendant que tu y es ?
- Et je te fais aussi le pare-brise et le niveau d'huile ?
- Oui, s'il te plait.
- Pas de problème, attends une minute que je durcisse ma sonde.
- Ah non, finalement, je m'en passerai ! Ris-je.
- Ramasse le savon.
- Tu peux courir, ramasse-le, toi.
- Tu rigoles ? J'ai pas envie de me faire enculer, moi.
- 'Bruti, dis-je, mort de rire.

On déconne encore au lit, toujours à poil, il faut dire que ça m'amuse quand son corps finit par réagir malgré lui. Je n'ai jamais eu de problème avec l'homosexualité ou quoi que ce soit, vu que je prends tout à la déconnade et que je fais toute confiance en Cédric, qui le sait bien et m'adore pour ça. On avait fait des jeux sexuels entre nous, du genre masturbation mutuelle, mais toujours dans le respect l'un de l'autre, et, surtout, jamais en se prenant au sérieux. On savait tous les deux que ce n'étaient que des jeux sexuels, que j'étais bel et bien hétéro, et qu'un jour, je n'en aurai plus envie.
Il m'est reconnaissant pour ces moments, et pour ma part, je pense que tous les mecs devraient faire pareil quand ils sont jeunes, ça resserre les liens.
Bon, à penser branlette, c'est moi qui me suis mis à bander en premier, je me suis eu tout seul.
Cédric réagit, bien sûr, en se foutant de ma gueule « t'es sûr que t'es hétéro ? » et en bandant à son tour.

Bien sûr, comme je ne prends rien au sérieux, j'en rajoute :
- Ouais, c'est toi qui me fais bander.
- J'ai toujours su que t'étais un ptit pédé.
- Tu sais ce qu'il te dit le ptit pédé ?
- T'as de beaux yeux, tu sais ?
- Embrasse-moi.
Je ne sais pas ce qui me prend à vouloir pousser le bouchon aussi loin, mais toujours est-il que, au lieu de fermer mes lèvres fermement pour une autre déconnade qu'on avait mis au point, je les lui offre. Je crois que j'ai été inspiré par mon érection prématurée. En tout cas, lorsque ma langue pointe et se glisse dans sa bouche, l'expression de surprise sur son visage est tellement comique que je ne regrette pas, même si je réalise maintenant que je suis nu, enlaçant mon pote gay tout aussi nu, que je suis en train de lui rouler une pelle, et que je bande contre son corps. Il a mis du Viagra dans mon Coca ? Nan, arrête de déconner.

Je repousse doucement la tête de Cédric, un peu troublé par la situation qui devient un peu glauque.
- Euh, je sais pas ce qui m'a pris...
- J'ai trouvé ça très agréable, même si j'ai été super surpris.
- Pas autant que moi !
- Ça va ? Fait-il, inquiet qu'on ait dérapé et été trop loin.
- Oui, je suis juste assez étonné.
- Ça t'a fait quoi de m'embrasser ?
- Euh, c'est super bizarre d'embrasser un mec, je peux te le dire ! Surtout mon meilleur pote.
- T'as pas trouvé ça répugnant ?
- Non, juste super bizarre.
- C'est que t'as pas l'habitude alors.
- Vas-y, non, c'est pas mon truc, c'est tout.
- Tu te rends compte que tu bandes toujours ?
- Je sais bien... je suis super en forme, ce soir.
- Tu veux que je te le calme ?
- Bonne idée, tiens. (Mon sexe est à disposition de mon copain dès lors que je bande, suite à un pari perdu que je dois tenir encore un mois. Mais c'est que pour la branlette, chose qui n'a rien de nouveau entre nous).
- C'est super d'avoir un pote gay, dis-je, quand on a trop la flemme de faire les choses soi-même.
Il se redresse, soulevant le drap et exposant nos corps excités, et s'assoit de manière à ce que nos sexes soient l'un contre l'autre quand il les prend dans sa main. Ça, c'est nouveau, de branler nos deux sexes l'un contre l'autre, et bien sûr je bande toujours aussi dur (cela dit, ça a toujours été le cas dans sa main).

Il commence à me branler, ça c'est bon, j'ai toujours aimé ça la masturbation, c'est juste vital quand on est ado ! Il le fait un bon moment, sous mes yeux, puis il se recule, penche la tête... non, il va quand même pas... mais si, il embouche mon sexe, et commence à me sucer !
Je reste bouche bée, à le regarder, puis, sous l'assaut du plaisir qu'il me procure, décide de le laisser faire et me cale confortablement la tête contre l'oreiller tout en continuant à le regarder. Mon sexe est toujours bien dur, disparaissant et émergeant de sa bouche, et m'envoyant des ondes de plaisir qui me font bientôt fermer les yeux et soupirer. C'est mieux que la branlette, ça !
Encore une fois, je me rends compte de la situation, tout à l'heure je lui roulais une pelle, puis maintenant, je le laisse me sucer, et j'aime ça ! Qu'est-ce qui m'arrive ? On n'est plus en train de déconner là, c'est du sérieux.
Oui, mais c'est trop bon...

Je rouvre les yeux, regardant à nouveau Cédric qui me suce, jusqu'à ce que je lui dise d'arrêter, que je vais jouir, et il s'arrête, reste immobile un moment, laissant mon plaisir s'apaiser, puis recommence. Ah là là, c'est qu'il m'en fait du bien ! Tellement de bien que la deuxième fois, je lui dis :
- Continue, je vais jouir !
Et il me suce jusqu'à ce que j'envoie mon sperme en jets puissants dans sa bouche. Je sens qu'il avale tout, il me suce encore doucement pour me donner encore un peu de plaisir avant de libérer mon sexe qui reprend peu à peu sa taille habituelle.
Cédric revient vers moi, collant son corps à moi, me sourit.
- T'as aimé ?
- Oui, j'ai adoré, c'est trop bon ! Mais je comprends pas ce qui m'arrive, en ce moment.
- T'es en manque de sexe, on dirait.
- Tu crois ? À ce point-là ?
- T'es puceau, comme moi d'ailleurs, et t'as du sexe à ta disposition depuis des années, ton corps a fini par réclamer un peu plus fort que d'habitude.
- N'importe quoi.
- Si t'as une meilleure explication, je t'écoute.
- Je sais pas...
- Je sais comment vérifier. On s'embrasse à nouveau, et tu ne réfléchis pas, tu te laisse aller, on verra seulement après ce que tu as ressenti.
- Euh, non, ça va, c'est bon, dis-je, décidant que les choses sont allées suffisamment loin.

- Tu ne t'es jamais demandé si t'étais pas bi ?
- Non, jamais, pourquoi aurais-je dû ?
- Ben, là, c'est le moment où jamais, non ?
Il m'embête avec ses questions ! Moi ce que je veux c'est déconner, pas me prendre la tête avec des questions existentielles. Mais là pour le coup, je dois bien avouer qu'il y a de quoi se poser effectivement des questions. Je regarde de nouveau mon ami, je n'éprouve pas de désir pour lui... à part le fait que mon sexe, qui se frotte au sien à chaque fois que l'un de nous fait un mouvement, est assez dur pour percer un mur, et que j'ai des réactions bizarres, et que...
- Bon, d'accord, on essaie.
- Super !
- Oui, ça, je me doute que ça te plait.
- Ne bouge pas, ne fais rien, laisse-toi faire.
Il me fait de petits baisers sur le visage, très doux, je m'interroge, et comprends qu'il ne veut pas me rouler une pelle avec le goût de mon sperme dans la bouche. Je le laisse faire, c'est très tendre, et quand je le regarde dans les yeux, je vois une douceur qui m'émeut.
Comme par réflexe, je lève ma main pour caresser sa joue, je ne comprends pas trop pourquoi mais je crois que je réagis à sa douceur. Suis-je ému, ou est-ce une émotion plus profonde ?

Me moquant bien du goût de sa bouche, maintenant, je l'embrasse franchement, il n'y a plus de jeu, plus de déconnade, mais une émotion qui m'étreint là, dans ma poitrine, une émotion que je n'ai jamais connue et sur laquelle je ne sais pas poser de nom. Notre baiser se prolonge, ma main caresse ses cheveux, descend sur son dos, je lui fais une caresse aussi douce que ses baiser tandis que nos lèvres ne font plus qu'une, que je sens son cœur battre très fort, ou est-ce le mien, ou est-ce plutôt le nôtre, suis-je amoureux ? C'est un homme, c'est mon ami, mais j'ai cette émotion qui m'étreint le cœur, quelque chose de trop fort pour être ignoré.
Lorsque nos lèvres se séparent, il y a quelque chose qui passe dans notre regard, que nous comprenons sans avoir besoin de parler. Mais j'ai besoin tout de même de parler, de me dire que ce n'est pas juste un rêve.
- Cédric... je... je ressens quelque chose dans mon cœur. Quelque chose de très fort.
- Tu... tu es amoureux ?
- Oui, je crois. Je suis vraiment étonné, mais oui.
- Alors, tu peux maintenant t'avouer que tu es bi. Allez, dis-le.
- Oui... je suis bi, bi, bi, bi, bi, bi...

Je me réveille, ma main allant frapper le bouton de mon réveil pour l'arrêter. J'émerge du sommeil, l'esprit toujours plein de mon rêve érotique, et le sexe au garde-à-vous.
J'ai fait un rêve érotique gay. J'ai rêvé que je couchais avec Cédric et ça me plaisait vraiment ! Et je suis même tombé amoureux de lui !
Toute la semaine, mon esprit a tourné autour de ce rêve, et j'ai sondé mon cœur et mon esprit pour essayer de comprendre. Jusqu'à ce que je prenne une décision et l'appelle.
- Cédric ? Je pourrais venir chez toi ce soir ? J'ai quelque chose à te dire.

7
Divers / Longueur maximale des signatures
« le: 26 juillet 2021  »
Bonjour,

J'avais constaté le problème sur https://forum.slygame.fr mais maintenant qu'il y a un sous domaine spécifique pour les récits sur slygame.fr , il serait utile de le corriger sur https://recit.slygame.fr

La signature d'un utilisateur est limitée à 300 caractères. Lorsqu'elle se limite à du texte, ce qui peut convenir pour les rubriques qui restent sur https://forum.slygame.fr pas de problème.

Par contre, sur https://recit.slygame.fr la signature peut être une occasion pour donner les liens vers les textes de l'auteur et entre la syntaxe bbcode pour le lien vers la discussion et quelques mots donnant le titre du récit et ses caractéristique, ça fait beaucoup de caractères et avec 300 caractères maximum dans la signature, on ne peut guère mentionner de cette manière plus de 3 récits.

Donc pour les auteurs productifs, il serait souhaitable de pouvoir aller beaucoup plus loin. A faire un changement, je propose (pour le seul site https://recit.slygame.fr ) de porter la longueur limite de la signature à 2000 caractères.

Toutefois, avec une nouvelle syntaxe bbcode simplifiée :

[rec=NNN]XXX[/rec]   ou sinon à la wikipedia   [rec=NNN|XXX]
à la place de
[url=https://recit.slygame.fr/index.php?topic=NNN.0]XXX[/url]

1000 caractères pour stocker la signature suffiraient

Voila, je vous laisse réfléchir à tout ça, bonne journée.

8
Gay / Sombres secrets (gay, jumeaux, vih, terminé)
« le: 25 avril 2021  »
Sombres secrets (gay, jumeaux, vih, terminé)
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny à partir du 14 septembre 2010.

Prologue

La mer, vue du haut de la falaise, ne donne pas envie de s'y trouver. Le vide vertigineux m'appelle, mais je relève ma tête pour contempler le ciel. Les nuages y roulent, poussés par le vent de plus en plus furieux. La tempête qui s'annonce promet d'être violente. Mais il n'y aura pas de ciel bleu après son passage.
En tout cas, pas pour moi.
Le ciel n'est plus bleu depuis ce moment tragique où ma vie a basculé. Où elle est devenue comme ce ciel : tourmentée.
Pourtant, rien n'augurait de ce qui allait se passer. Je me suis fait avoir sans le moindre avertissement. Peut-être étais-je trop préoccupé par mes soucis personnels.
Ou peut-être n'ai-je pas voulu voir le danger.
J'étais jeune et insouciant. Si je suis toujours jeune, c'est un homme brisé qui se lamente maintenant sur son sort.
La vie peut être très cruelle.
Mais peut-être suis-je injuste d'accuser ainsi la vie. J'ai ma part de responsabilité dans ce qui s'est passé.

J'ai connu joies et peines, comme tout un chacun, je me préparais à m'insérer dans le flot de la vie - sans me douter qu'un jour, je me retrouverai ici, me préparant à m'insérer dans un autre genre de flot... mais passons.
J'avais dix-neuf ans, je pensais que tout était possible.
Ouais... je n'avais pas compris qu'effectivement, tout était possible...
Je ne devrais pas ressasser encore une fois le passé, mais j'aimerais tant comprendre comment ça a pu aussi mal tourner. De toute façon, ce sera la dernière fois que cette histoire me hantera...

9
Gay / Café (gay, one-shot)
« le: 24 avril 2021  »
Café (gay, one-shot)
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny le 3 novembre 2008.


- Vous reprendrez quelque chose ?
- Oui, un autre café noisette s'il vous plaît.
Le jeune serveur s'éloigne, et je soupire intérieurement en le contemplant, en me remémorant ses traits. Un si beau visage, souriant tandis qu'il était penché vers moi. Des cheveux blond doré coiffés en arrière, des yeux bleus pétillants, je me dis qu'il doit savoir s'amuser, savoir vivre, qu'il ne doit pas s'ennuyer le soir, pas comme moi...
Il revient vers moi, prend la tasse sur le plateau et la pose sur ma table.
- Merci.
- Je vous en prie.
Il s'éloigne avant que j'aie pu dire autre chose, et qu'aurais-je dit de toute façon ?
Il m'intimide, il est si beau, et je ne sais pas quoi faire, quoi dire.
C'est si difficile. Revenir, encore et encore, jusqu'à devenir un habitué, discuter avec lui, nouer des liens d'amitié... je n'ai pas le choix, si je veux avoir une chance, savoir si... si je peux faire autre chose que le regarder et rêver.

J'en suis à mon cinquième café, un billet posé sur ma table marque l'arrêt des hostilités, je ne veux pas devenir une boule de nerf alors même que mon avenir se joue. Revoilà le jeune homme, qui prend mon billet, fouille dans sa poche et pose ma monnaie sur la table. Je repousse une pièce vers lui.
- Merci, monsieur.
Nous échangeons un sourire, mon cœur bat plus fort, et il repart pour servir un autre client. Regardant ma montre, je constate qu'il est déjà midi, le temps n'a plus aucune réalité dans mon petit univers torturé par mes sentiments...
Je décide de manger sur place, pour prolonger encore le contact, pour rester auprès de mon serveur, et lui fais signe dès que j'en ai l'occasion.
Il s'approche de moi, souriant toujours. Qu'il est beau.
- Vous voulez manger ?
- Oui, en effet.
- Je vous apporte la carte.

Et il repart, je voudrais le garder égoïstement près de moi, pour toujours, pour voir son si beau visage toujours tourné vers moi, me souriant.
Pas de doute, je suis tombé amoureux, alors que je ne sais rien de lui.
Il me ramène la carte, que j'examine rapidement puis je relève la tête, il est toujours là, à ma grande surprise, et je me surprends à rêver qu'il éprouve quelque chose pour moi, et qu'il est resté là pour cette raison. Je rougis un peu, je pense.
- Euh, je... je prends une quiche lorraine.
- Très bien, vous boirez quelque chose ?
- Une pression s'il vous plaît.
Ça fait longtemps que vous travaillez ici ?
La question est si simple, anodine, mais je n'arrive pas à la poser, elle ne franchit pas mes lèvres, il ne fait qu'aller et venir, comment pourrais-je discuter avec lui ? Le café se remplit de plus en plus, réduisant encore mes chances de le garder près de moi.

Il pose ma bière sur la table et repart aussitôt, la boisson fraiche et pétillante me fait du bien, l'alcool embrume légèrement mon cerveau, mais pas suffisamment pour me faire perdre tout sens commun.
Je ne peux pas lui dire franco qu'il me plaît, non, ça ne se fait pas, pas entre hommes, et surtout pas au milieu d'un café noir de monde. Cette seule idée me glace. Assez rêvé...
Je lui demande une autre bière lorsqu'il revient poser ma quiche, qui est étonnamment bonne. Je m'en régale, et pousse un soupir d'aise en la terminant.
Un café supplémentaire, une addition à payer, le serveur m'annonce qu'il a fini son service, qu'il me laisse à son collègue... Pas question ! Me dis-je. C'est pour lui que je suis là.
Il quitte le café, et je m'apprête à me lever à mon tour, pour quoi faire ? Je ne vais quand même pas le suivre ? Non, juste partir et ruminer ma solitude.
Je vois alors à travers la vitre qu'il a retrouvé une femme et qu'il l'enlace en l'embrassant. Une chape de désespoir tombe sur moi. Et voilà. Ainsi finissent mes rêves.
Je sors sans leur accorder un regard et m'éloigne, d'un pas pesant, sous le poids de la douleur qui enserre mon cœur. Mieux vaut pour moi ne pas revenir ici, ou elle deviendra intolérable.

Derrière moi, le serveur et la fille s'éloignent.
- Alors, dit-elle, ça s'est bien passé cette journée ?
- Oui, merci, et toi ?
- Pas trop mal. Dis-moi, tu t'es enfin trouvé quelqu'un ? Je vais finir par croire que tu vas finir tes jours tout seul.
- Non, rassure-toi, je compte bien me trouver quelqu'un. D'ailleurs, il y avait un gars plutôt pas mal... il est resté toute la matinée. J'espère que je vais le revoir.

10
Gay / Entre ombre et lumière (gay, ados, terminé)
« le: 03 novembre 2020  »
Entre ombre et lumière (gay, ados, terminé)   
Récit initialement publié sur un autre forum sous le nom d'auteur inny à partir du  29 avril 2008.

Salut à tous et à toutes !

Voici mon second récit, après Noirs Secrets. Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous recommande de le faire en premier, afin de tirer toute la saveur de celui-ci.

Un récapitulatif des personnages de ce récit se trouvera après les chapitre 4 et 10.

Allez, voici déjà le sommaire.

Récit2

Livre I – Mai 2002 : C'est la vie
Introduction
  1 – Julien : Tu parles d'une vie
  2 – David : Les amis avant tout
  3 – Laurent : Un tennis ?
  4 – Julien : Tourments
Récapitulatif des personnages 1
  5 – Laurent : Dure réalité
  6 – Julien : Chacun son tour
  7 – David : Un coup de main
  8 - Laurent : Invitations
  9 - David : Amitiés et conflits
10 - Laurent : Rien n'est gratuit
Récapitulatif des personnages 2
11 - Julien : Course
12 - Laurent : Un mot
13 - Julien : Souvenirs
14 - Laurent : Face à moi-même
15 - Yann : Orages
16 - Laurent : À l'ombre de la vérité
17 - Julien : Décision
18 - Yann : Dimanche maudit

Livre II - Ombres portées
  Introduction
   1 - David : Ce lundi matin
   2 - Laurent : Et maintenant ?
   3 - Julien : Retour
   4 - Yann : Questionnements
   5 - Laurent : Honte
   6 - Julien : Révélation
   7 - Laurent : Au-delà de mes craintes
   8 - David : Mais que se passe-t-il ?
   9 - Laurent : Sortie du placard
 10 - Tous : Du soir au matin
 11 - Laurent : Préparatifs
 12 - Laurent : Je voudrais dire...
 13 - Julien : Câlin du matin, chagrin
 14 - Yann : Barbecue
 15 - Julien : Surprises
 16 - Laurent : Coming-out

Livre III - Lumière tamisée
Introduction
  1 - Laurent : Douleurs
  2 - Franck : Arrivée
  3 - Tous : Messages dans la nuit
  4 - Laurent : Sur de bonnes bases
  5 - Franck : Un petit service
  6 - Tous : Discussions
  7 - Laurent : Appel à la raison
  8 - Yann : Rencontre
  9 - Laurent : Inquiétudes
10 - Tous : La vie continue
11 - Yann : Conseils
12 - Laurent : Messages

Livre IV - Pénombre
Introduction
  1 - Tous : Tout a changé
  2 - Laurent : Il faut qu'on parle
  3 - Julien : Une main tendue
  4 - Yann : Un choix à faire
  5 - Laurent : Un sentiment partagé
  6 - Julien : En chemin
  7 - Yann : Noir secret
  8 - Laurent : Retour au bercail
  9 - Yann : Inquisition
10 - Laurent : Les soucis de Yann
11 - Yann : Mon univers
12 - David : Gêne
13 - Yann et Laurent : Entre ombre et lumière
14 - Tous : Un nouveau jour
15 - Laurent : Nouvelles troublantes
16 - Yann : Disputes
17 - Tous : Recoller les morceaux
18 - Laurent : Ce temps qui nous manque
19 - Julien : Pour toi mon frère
20 - Laurent : Où est Julien ?

Livre V - Juin 2002 : Zones d'ombre
Introduction
  1 - Laurent : Ce que j'aime en toi
  2 - Yann : Tours et détours
  3 - Yann : Chez David
  4 - Tous : Pour ce soir
  5 - Adieux et retrouvailles (bonus Noirs Secrets)
  6 - Laurent : Nouvelles du soir
  7 - Laurent : La nuit nous appartient
  8 - Yann : Visite et rencontres
  9 - Laurent : Ce qui s'est passé
10 - Tous : Comme un lundi
11 - Tous : Conséquences d'une révélation
12 - Yann : Les secrets de Michel
13 - Tous : Explications
14 - Yann : Malaises
15 - Laurent : Miroirs
16 - Julien : Sortie
17 - Laurent : Retrouvailles
18 - Laurent : Conciliabules
19 - Yann : Doutes
20 - Laurent : Mauvais moment
21 - ...

Livre VI - Ce qui nous manque
Livre VII - ...

11
Gay / Noirs secrets (gay, terminé)
« le: 01 septembre 2020  »
Chers lecteurs, chères lectrices

J'ai décidé de republier les textes d'un ancien auteur, afin qu'ils ne tombent pas dans l'oubli.

Il avait choisi inny comme nom d'auteur, un nom qui devait avoir une signification particulière pour lui puisqu'il est mentionné dans plusieurs de ses récits dont celui qui va suivre.

Toutefois, le forum qu'il avait choisi pour publier ses récits attache tellement peu d'importance au respect du nom d'auteur qu'il se permet de le changer après 3 ans d'inactivité d'un compte utilisateur.

De toutes façon, ce forum a à présent supprimé l'accès à la liste des milliers de récits publiés par de nombreux auteurs. Et si ce soir, les très textes publiés sont encore accessibles (mais pour combien de temps ?) c'est seulement à condition de disposer d'un lien vers une page du récit.

L'oeuvre majeure d'inny est pour moi constituées par une série de 4 récits que j'appellerai "la saga d'outremonde". Mais 3 autres textes (dont un que j'ai découvert aujourd'hui) et 2 one-shot portent à 9 le nombre de récits qu'il a publié.

Les voici classés par ordre de début de parution
  Début          Fin      Titre
20/03/0828/04/08Noirs secrets
29/04/0827/09/10Entre ombre et lumière
11/06/0816/09/08Deux mondes
17/09/0815/02/09Les chroniques d'outremonde
03/11/08 Café (one shot)
14/09/1002/03/11Sombres secrets
20/11/1018/07/11La porte des mondes
29/11/10 La nuit porte conseil (one shot)
23/07/1116/05/13Le septième monde

Je vais republier ces textes ici, afin qu'ils ne tombent pas dans l'oubli.

Je pense le faire à raison d'un chapitre par jour (avec des interruptions si vacances) et globalement dans l'ordre dans lequel ils ont été publiés initialement. Mais comme les 4 récits de la saga d'outremonde ont été en partie publiées en parallèle avec d'autres récits, je verrai plus tard si je fais pareil ou si je réserve ces 4 textes pour la fin.

Je laisse à présent la parole à inny.

Pages: [1]